41 contrats cabinet du gouvernement Temaru ont été annulés

Mis en avant

Gouvernement Temaru V © www.presidence.pf

Le tribunal administratif a rendu son jugement mardi matin : 41 des 50 contrats cabinet dénoncés par la Direction de la réglementation et de la légalité, et qui ont fait l’objet d’un déféré par le Haut commissaire, ont été annulés.

Cela représente près d’un tiers des effectifs des ministères. Les postes concernés sont ceux de secrétaires particuliers, chargés de mission, conseillers techniques en charge du budget, et des assistants de cabinet.

Parmi les collaborateurs touchés par la mesure : on retrouve Léon Tefau, secrétaire général du Tavini Huiraatira et conseiller technique en charge du budget à la Présidence. Également mis en cause : Henri Frébault, assistant de cabinet du ministre de l’Economie Pierre Frébault, ou encore Guy Géros, l’un des trois standardistes chargés de l’accueil du public au ministère de la Culture.

Le ministre de l’Aménagement, Louis Frébault, perd la moitié de ses collaborateurs suite à cette mesure. Le rapporteur public a estimé que la nature des postes occupés ne nécessitait pas de remplir les prérogatives exigées pour bénéficier d’un contrat cabinet.

En podcast : Bernard Leplat, président du tribunal administratif de Papeete.

Journal de 7:30 le 16/03/12

Mis en avant

Pierre Frébault, le ministre de l'économie © DR

ÉCONOMIE :

Le pays remporte le jackpot!

Et les grosses ficelles qui l’ont amené dans l’escarcelle du Pays ne sont pas bien camouflées. Suite au second refus de la Caisse de prévoyance sociale d’octroyer au Pays un prêt de 3 milliards de francs, le gouvernement s’est tourné vers d’autres bailleurs de fonds. Tikiphone a répondu présent en octroyant, hier, lors de son Conseil d’administration, 5 milliards de francs au pays. Une somme remboursable sur 10 ans à un taux de 4,4%.

Il y a un mois, le ministre de l’économie, Pierre Frébault, avait été poussé vers la sortie après avoir pris la tête de l’ensemble des filiales de l’OPT, car sa position l’empêchait d’occuper les deux fonctions. Pierre Frébault avait été remplacé, avec la bénédiction d’Anthony Géros, de Jacky Drollet ou encore de Tauhiti Nena,  par Léon Tefau, conseiller à la Présidence et secrétaire général du Tavini Huiraatira. Interrogé sur sa position caduque et sur les interrogations qui planent autour de l’octroi de ce prêt, Léon Tefau affirme qu’il n’y a pas de problème.

Alors que la société Tikiphone révèle au grand public qu’elle se porte plutôt bien, que sa trésorerie est florissante et que celle des autres filiales l’est également, la direction a trouvé plus urgent d’octroyer un prêt au pays que s’interroger sur une éventuelle baisse des tarifs pour les usagers. Mais la direction commence à y réfléchir et annonce des baisses dans les trois mois à venir. Quant au pays, il lui reste encore à trouver 3,5 milliards de francs. Le ministre de l’économie n’a pas souhaité indiquer dans quel sens il allait orienter ses recherches.

Le Tahoeraa réagit à ce prêt de 5 milliards.

Pour le Tahoeraa Huiraatira, l’opération, issue d’une manœuvre politique, est plus que douteuse alors qu’en 2010 et 2011, l’Office des télécommunications annonçait qu’elle était déficitaire. Pour René Temeharo, président du groupe Tahoeraa Huraatira à l’Assemblée, les polynésiens ont de quoi s’inquiéter. Et selon lui, il est incompréhensible que l’OPT puisse avoir 5 milliards de réserve dans ses caisses alors qu’elle avait un plan de développement qu’elle n’a  pas tenue.

SANTÉ :

On avance à pas de fourmis sur le problème du conventionnement des médecins.

Une nouvelle réunion tripartite s’est déroulée hier après-midi au ministère de la Santé pour trouver un consensus afin de rétablir le conventionnement des médecins libéraux.  Les administrateurs de la Caisse de prévoyance sociale ne s’y sont pas rendus en masse puisque seul Luc Tapeta, médiateur, les représentait.

Les médecins libéraux semblent avoir été entendus puisqu’un dispositif transitoire a été élaboré. Il prévoit de réguler les relations entre les forces en présence, mais aussi de rétablir la couverture du malade. Celle-ci devrait être proche de ce qu’elle était avant le déconventionnement des médecins libéraux. Le dispositif prévoit également le rétablissement du tiers payant. Il pourrait être mis en place jusqu’au mois de juin.

ÉCONOMIE :

Toujours pas de CDL.

Les 3500 contrats des Chantiers de Développement Local, annoncés par le Président de la République le 3 février dernier, et qui devaient voir le jour au début du mois de mars, n’ont toujours pas été mis en place. En cause, le gouvernement refuse de signer l’avenant à la convention Etat-Pays car il devrait débourser pour ces contrats près de 120 millions de francs.

Dans un communiqué, Philip Schyle, le maire de Arue, dénonce l’attitude du gouvernement puisque cette convention a été signées à de nombreuses reprises, sans difficultés entre le Pays et l’Etat. Pour lui, l’attitude du gouvernement relève «  de l’inconscience voire de l’entreprise de sabotage du tissu social de notre économie ».

Inauguration de la nouvelle gare maritime ce vendredi.

C’est ce matin que la nouvelle gare maritime de Papeete va être inaugurée. Mais elle pourrait se faire sans bateaux. Hier, les Nouvelles de Tahiti révélaient que la seule société qui exploite actuellement la liaison Tahiti-Moorea, la SNC Aremiti, refusait de s’y installer au motif que le Port autonome lui impose, par un arrêté, de payer des redevances dont elle dit ne pas pouvoir assumer la charge.

Par ailleurs, le Port autonome annonce qu’à l’occasion de  l’inauguration de la gare, seront également célébrés le 50ème anniversaire du port de Papeete ainsi que le jumelage du Port autonome de Papeete avec le Port autonome de Nouvelle-Calédonie.

FAITS DIVERS :

Tragique naufrage en Nouvelle-Zélande.

L’Easy rider, un bateau de pêche de 38 pieds, soit environ 11 mètres, a coulé dans le détroit de Folveaux, entre la ville de Bluff, au sud de l’île du sud, et l’île Stewart. 9 personnes se trouvaient à bord. Seul un passager a été retrouvé vivant, mais il se trouve dans un état critique. Un homme a été retrouvé mort et 7 personnes dont 1 bébé et 2 enfants sont portées disparues.

CULTURE – ÉDUCATION :

48 enfants de Mahina fêtent la poésie à l’université.

Dans le cadre du Printemps des Poètes, dont c’est la 14ème édition cette année, l’Université de Polynésie organisait hier une matinée poétique, réunissant les classes de CE2 et CM2 de l’école Fareroi de Mahina, ainsi que les étudiants de 2ème année de Licence de reo mao’hi.

Le thème retenu cette année étant les Enfances, les élèves de CM2 ont écrit un poème sur le thème de l’enfance, tout comme les étudiants de reo mao’hi. Le poème gagnant a ensuite été illustré par les élèves de CE2 à la manière de Bobby Holcomb.

Pour Karine Leocadie, enseignante de reo mao’hi à l’Université de Polynésie, ce travail de rencontre entre les étudiants et les élèves de primaire autour du poème en tahitien est important, car ces enfants assureront, peut-être dans quelques années, la relève de la filière de reo mao’hi.

Le pays remporte le jackpot!

Mis en avant

Pierre Frébault © Cédric VALAX

Et les grosses ficelles qui l’ont amené dans l’escarcelle du Pays ne sont pas bien camouflées. Suite au second refus de la Caisse de prévoyance sociale d’octroyer au Pays un prêt de 3 milliards de francs, le gouvernement s’est tourné vers d’autres bailleurs de fonds.

Tikiphone a répondu présent en octroyant, hier, lors de son Conseil d’administration, 5 milliards de francs au pays. Une somme remboursable sur 10 ans à un taux de 4,4%.

On s’en souvient, il y a un mois, le ministre de l’économie, Pierre Frébault, avait été poussé vers la sortie après avoir pris la tête de l’ensemble des filiales de l’OPT, car sa position l’empêchait d’occuper les deux fonctions. Pierre Frébault avait été remplacé, avec la bénédiction d’Anthony Géros, de Jacky Drollet ou encore de Tauhiti Nena, par Léon Tefau : conseiller à la Présidence, et secrétaire général du Tavini Huiraatira.

Tikiphone cherchait justement un bon investissement à faire, et c’est la proposition du Pays qui s’avère être la plus alléchante. Interrogé sur sa position caduque, et sur les interrogations qui planent autour de l’octroi de ce prêt, Léon Tefau fait mine de ne pas comprendre où se situe le problème.

Et puis alors que la société Tikiphone révèle au grand public qu’elle se porte plutôt bien, que sa trésorerie est florissante, et que celle des autres filiales l’est également, la direction a trouvé plus urgent d’octroyer un prêt au Pays que de s’interroger sur une éventuelle baisse des tarifs pour les usagers.

Mais la direction commence à y réfléchir et annonce des baisses dans les trois mois à venir. Quant au pays, il lui reste encore à trouver 3,5 milliards de francs. Le ministre de l’économie n’a pas souhaité indiquer dans quel sens il allait orienter ses recherches.

On écoute Léon Tefau, président des filiales de l’Office des Postes.

Tikiphone accorde 5 milliards de francs au Pays.

Pierre Frébault annonce un prêt de 5 milliards de francs au Pays © Cédric VALAX

Après le refus de la CPS de prêter 3 milliards de francs au Pays, c’est finalement Tikiphone qui vient au secours du gouvernement. Cette filiale de l’OPT, vient d’accorder 5 milliards de francs au Pays. Une annonce faite en début d’après midi par Pierre Frébault.

Une aide très appréciées du ministre de l’économie qui, après avoir eu la responsabilité des filiales du groupe OPT a fait nommer à ce poste Léon Tefau.

Après trois semaines d’exercice, Léon Tefau, également secrétaire général du Tavini en charge des opérations électorales, n’a pas perdu de temps et apporte donc une bouffé d’oxygène salvatrice au gouvernement Temaru en manque de trésorerie.

Le remboursement de ce prêt devra se faire sur 10 ans. Le taux d’intérêt a été fixé à 4.40%