ACTUS LOCALESTOURISME

160 millions de « retombées globales » pour la Ronde tahitienne

Le gouvernement estime à 160 millions de Fcfp le montant des retombées économiques globales de la Ronde tahitienne le 20 mai dernier, soit « un ratio de 1 pour 13 entre le montant de la subvention accordée et les retombées économiques ».

La septième Ronde tahitienne, fin mai 2018, a engendré 160 millions de Fcfp de retombées économiques globales, estime le ministère du Tourisme dans un communiqué, lundi, après une réunion de bilan avec tous les partenaires de l’opération.

Dimanche 20 mai dernier, 761 personnes avaient participé à cette course cyclosportive remportée par Stéphane Poulhiès sur le grand parcours de 100 kilomètres. Sur ces 761 cyclistes, 369 participants étaient des touristes, acheteurs du « package tourisme » de la Ronde tahitienne, ou passagers du bateau de croisière Wind Spirit affrété spécialement pour l’événement. Cette croisière cycliste était organisée par le tour opérateur américain Santana Adventure qui souhaite renouveler l’expérience jusqu’en 2021, annonce le gouvernement.

Le Pays avait accordé une subvention de 12,3 millions de Fcfp au Vélo Club de Tahiti et des îles pour l’organisation de la Ronde tahitienne. Ce qui fait « un ratio de 1 pour 13 entre le montant de la subvention accordée et les retombées économiques », calcule le ministère du Tourisme dans ce communiqué.

Article précedent

Replay des Editos d'Alexandre Taliercio

Article suivant

Tahiti Tourisme lance son road trip religio-culturel

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

160 millions de « retombées globales » pour la Ronde tahitienne