ACTUS LOCALESECONOMIE

2,650 milliards d’investissements pour le Port autonome en 2018

2018-01-05 PORT AUTONOME (36)
Port esplanade
Port autre photo
AMENAGEMENTS PORT AUTONOME – 3E VOIE 2

Trois grands chantiers seront lancés cette année par le Port autonome : l’aménagement de l’esplanade Jacques Chirac, la construction d’un terminal croisières international et la création d’une voie poids lourds sur le pont de Motu Uta. Tous ces travaux seront financés sur fonds propres. Le Port autonome a aussi d’autres projets en tête pour l’avenir, notamment le redimensionnement de la gare maritime de Vaiare à Moorea, les perspectives d’aménagement de la baie de Phaëton et la construction de parkings supplémentaires à Papeete.

L’ensemble des investissements du Port autonome pour 2018 va atteindre 2,650 milliards de Fcfp. Certains projets sont déjà connus : l’esplanade Jacques Chirac, située entre les jardins de Paofai et la marina de Papeete, va être réagencée, avec l’ouverture de restaurants prévue en décembre 2019. L’appel d’offres est lancé et le chantier doit débuter en avril prochain. On sait aussi qu’il faut construite un terminal croisières international pour mieux accueillir les croisiéristes. D’après le directeur du Port autonome, Georges Puchon, la demande de permis de construire vient d’être déposée et l’appel d’offres sera probablement lancé en avril. Le chantier doit être installé en juillet prochain pour une ouverture du terminal en juin 2020. Le pont de Motu Uta sera, par ailleurs, élargi pour permettre le passage des convois de plus de 35 tonnes. Le chantier démarre dès ce mois-ci et doit durer jusqu’en octobre. La direction du Port autonome a fait le point, ce vendredi, sur ces projets avec le gouvernement. Il a aussi été question d’autres développements. Le président du Pays rappelle que le Port autonome va hériter, à partir du 1er février, de la gestion du port d’Uturoa. Édouard Fritch annonce, en outre, la création d’un guichet unique pour la gestion des marchandises.

Aujourd’hui, « 97% des importations de la Polynésie arrivent au port de Papeete », précise Georges Puchon, qui se félicite que le Port autonome puisse garder son surnom de « poumon économique du Pays ». Le Port, c’est environ « 5 000 emplois, près de 25 milliards de masse salariale qui tourne », ajoute Édouard Fritch, pour qui il est essentiel de « prévoir l’avenir ». Plusieurs pistes sont avancées pour le futur, indique le directeur du Port autonome, qui en a discuté ce vendredi avec le gouvernement.

L’activité marina et le projet du Village tahitien ont aussi été abordés ce vendredi par la direction du Port et le gouvernement.

Article précedent

3 134 jouets contrefaits saisis par la douane en fin d’année

Article suivant

Pas de titre mondial pour Kauli Vaast en Australie

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

2,650 milliards d’investissements pour le Port autonome en 2018