EMISSIONSL'édito d'Alexandre TaliercioPodcasts

Il vide ses poubelles dans le lagon et pense sincèrement que ça ne pollue pas … – Edito 05/06/2018

C’est vraiment à se demander en quelle langue il va falloir le dire ? La journée mondiale de l’environnement que nous sommes censés célébrer aujourd’hui certains s’en tamponnent mais alors vraiment. Il y a des ordures dans la rue à Papeete ou au bord des routes tout autour de l’île pas parce qu’elles se sont envolées de la poubelle pour se retrouver là, il faut arrêter. Les carcasses de machines à laver, les pneus, la ferraille, etc qu’on retrouve dans les lits de rivières et qui provoquent les inondations lorsque surviennent les fortes pluies, elles ne se retrouvent pas là par l’opération du Saint Esprit non plus. C’est bien que des je-m’en-foutistes les y ont déposés.

Et que dire de cette vidéo qui tourne en boucle sur Facebook, qui a son compteur affiche déjà plus de 26 000 visionnages et 1300 partages ? Si je laisse volontiers le bénéfice du doute à son auteur que je n’imagine pas l’ombre d’une seconde d’avoir réalisé une mise en scène pour faire le buzz, le malaise que j’ai ressenti, et le mot est faible, est donc légitime. Ainsi selon ses dires un habitant de Paea a balancé ses sacs poubelles dans le lagon à la nuit tombante devant 3 touristes américains qui n’en revenaient pas. C’est non seulement irresponsable mais en même temps abjecte. Lorsque elle en a parlé a son voisin celui-ci lui aurait répondu que puisque comme à ce moment-là le courant est sortant, la moitié coule et le reste part en pleine mer, « ça ne pollue donc pas idiote ». Non mais là vous êtes d’accord avec moi, c’est à se taper la tête contre les murs, c’est trop trop de connerie !

Hier une baleine a été retrouvée morte en Thaïlande, elle avait avalé 80 sacs en plastique. Ce sont des millions d’animaux qui périssent chaque année à cause de ça. Dans les poissons ou crustacés que nous mangeons on retrouve des traces de métaux lourds et autres polluants. Le monde produit plus de 300 millions de tonnes de plastique chaque année et la tendance est à un doublement tous les 10 ans ; sur cette quantité, 8 à 10 millions de tonnes sont répandues, tous les ans, dans les mers. Si on en arrive à de telles proportions c’est bien parce que le comportement dont je vous parlais juste avant ne doit pas être un cas isolé. Mais là quand en plus ce sont mêmes les boîtes de conserve, les couches et autres souillures qui sont balancées dans le lagon, c’est quelque chose qui ne peut être toléré plus longtemps.

Vu l’état de notre île de Tahiti, et les comportements honteux dont on a des illustrations quasiment toutes les semaines, il y a donc quelque chose qui ne passe pas dans les messages de prévention. Va-t-on laisser les quelques décérébrés sans foi ni loi continuer de saccager le patrimoine naturel déjà en péril de tout un peuple ? Il est temps de sévir, et durement, il faut faire des exemples car cette vidéo dont je vous mettrai le lien dans le replay de cet édito sur radio1.pf est véritablement bouleversante.

Article précedent

Taekwondo – Coupe de la santé : 120 combattants pour la dernière de la saison

Article suivant

Course à pied « Relais des copains » : Une victoire pour le trio Aragaw, Orlow et Chouteau

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Il vide ses poubelles dans le lagon et pense sincèrement que ça ne pollue pas … – Edito 05/06/2018