EMISSIONSL'édito d'Alexandre TaliercioPodcasts

70% : un nombre sorti du chapeau – Edito 19/05/2021

En fait c’est quoi ce vieux coup de pression qu’il est venu nous mettre ici le Ministre Sébastien Lecornu ? Ça lui sort d’où ce chiffre de 70% de personnes devant être vaccinées avant de rouvrir les frontières totalement et permettre aux polynésiens de voyager librement en métropole ? Il y a eu ensuite l’explication de texte venant préciser qu’en fait il voulait parler de 70% de la population âgée de plus de 16 ans, et surtout concentrée dans les îles les plus peuplées. Mais on sent que potentiellement ça a été décidé de manière totalement arbitraire, parce que le chiffre sonnait bien.

Mais comme l’ont pertinemment relevé à la fois des grands professionnels du tourisme ou hier le Président du syndicat des médecins libéraux, cette différence de traitement du polynésien par rapport à ses concitoyens métropolitains ou des autres départements et territoires d’outre-mer, a de quoi rester en travers de la gorge.

C’est étonnant qu’un avocat téméraire n’ait pas encore attaqué l’Etat sur la démesurée restriction de la continuité territoriale. En tout cas au niveau du gouvernement local après quelques rebuffades passées on semble prêt à faire les béni oui-oui du représentant de Macron quoi que cela en coûte pourvu qu’on lève les limitations le plus vite possible. Est-ce pour cela qu’alors que la Haute Autorité de Santé a confirmé il y a encore 4 jours que comme le vaccin Astrazeneca, la formule du laboratoire Jansenn était réservée aux plus de 55 ans, on l’administre à n’importe qui se présenterait sous le chapiteau de la présidence ? C’est certain qu’avec un vaccin qui s’administre en une dose au lieu de deux à un mois d’intervalle, on met plus de chances de son côté d’atteindre les 70% de vaccinés au plus tôt.

Mais le ministère de la santé en Polynésie doit assurément avoir des sources plus fiables que les plus hautes instances de la République pour considérer qu’il n’y ait pas besoin de données médicales supplémentaires qui viendraient lever tous les doutes qui planent sur les effets secondaires sévères pouvant toucher les plus jeunes vaccinés. Il n’est pas question de céder aux sirènes des complotistes ou autres anti-vaccins, mais à ce que je sache l’épidémie de Covid-19 et l’envie d’en être épargné ne justifie pas pour autant que l’on accepte tout et n’importe quoi lorsque existent des motifs sérieux venant restreindre les ardeurs. On aurait envie de donner le bâton pour se faire battre qu’on ne ferait pas autrement.

Aujourd’hui ce que les polynésiens demandent c’est d’abord d’arrêter d’être pris pour des jambons, et ensuite qu’un protocole officiel et clair venant de Paris vienne précisément définir comment les sous français que nous sommes apparemment, pourront retrouver leur capacité à rejoindre librement la métropole et accueillir qui ils veulent chez eux.

Article précedent

La revue de presque de Nicolas Canteloup d'Europe 1 - Le Replay du 19/05/2021

Article suivant

FTF | Bilan Plateau Championnat U11F/U15F

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

70% : un nombre sorti du chapeau – Edito 19/05/2021