ACTUS LOCALESTOURISME

700 millions d’aménagements pour accueillir les croisiéristes

©Ville de Papeete

©Ville de Papeete

A Papeete, le projet de création d’un terminal de croisière international est lancé. Annoncé lors du dernier débat d’orientation budgétaire par le président Édouard Fritch, le futur bâtiment et ses aménagements prendront place sur le front de mer au niveau de l’actuel office du tourisme. Également au programme l’aménagement de la place Vaiete et la création d’une passerelle pour piétons. Au total ce sont près de 700 millions Fcfp qui vont être investis par le Port autonome et le Pays pour accueillir les croisiéristes.

En octobre dernier à l’assemblée le président Édouard Fritch évoquait, lors du débat d’orientation budgétaire, l’importance du tourisme pour l’économie polynésienne. Dans son discours le président du Pays annonçait la création « d’un ensemble d’accueil des croisiéristes à Papeete, comprenant une gare maritime adaptée mais aussi des espaces touristiques aménagés ». Une annonce qui devient réalité puisque le Port autonome vient de publier un appel à candidature pour une mission d’assistance à maîtrise d’ouvrage. Au cœur du projet un terminal croisière international que présente le ministre de l’Équipement, Albert Solia.

Autour du terminal c’est toute la zone qui va être aménagée, place Vaiete comprise. L’appel à candidature parle d’ailleurs d’un « espace de restauration sous forme de food-trucks », les fameuses roulottes. Albert Solia confirme et précise que « l’essentiel de l’activité restera en place ».

Prévue également au programme une passerelle équipée d’ascenseurs. Elle devrait régler un des points noirs de la circulation à Papeete lorsqu’un paquebot est à quai, en permettant aux croisiériste d’accéder au centre ville sans avoir à traverser la chaussée. Reste le coût de ces futurs aménagements. Si Édouard Fritch n’avait annoncé aucun chiffre en évoquant le projet, Albert Solia parle d’une enveloppe pouvant aller jusqu’à 700 millions Fcfp pour à l’ensemble de ces travaux cofinancés par le Port autonome et l’Équipement.

Annoncée lors de la présentation du projet, la phase d’étude de ce futur terminal de croisière international devrait se poursuivre jusqu’en octobre pour des travaux qui s’étaleront de 2017 à 2018 si le calendrier est respecté.

Article précedent

71,35% des bacheliers polynésiens admis au 1er groupe

Article suivant

BAC : des joies et des peines - Edito 23/06/2016

2 Commentaires

  1. Iritahua
    24 juin 2016 à 7h27 — Répondre

    Des travaux effectués par des entreprises locaux, il faudra les multiplier par deux comme d’habitude et une augmentation du budget.

  2. tupai
    24 juin 2016 à 8h57 — Répondre

    Fiu de tous ces anglicismes qui envahissent nos pages et nos mots ! Pourquoi parler de « food truck » alors que nous avons les roulottes ?

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

700 millions d’aménagements pour accueillir les croisiéristes