EMISSIONSL'édito d'Alexandre Taliercio

80% des habitants du Pacifique n’ont pas l’électricité ! – EDITO 09/08/2016

Evidemment que nous voudrions toutes et tous payer notre électricité le moins cher possible. Les échanges enflammés d’avant les vacances entre Tina Cross et Nuihau Laurey ont déchaînés les passions. Les internautes ont pour beaucoup, et comme souvent, cédés aux sirènes de tel ou tel discours démagogique qui avait le plus tendance à vouloir défendre leur porte monnaie.

Mais nous avons l’électricité. C’est un acquis. Elle n’est pas bon marché certes, même si des efforts manifestes sont faits pour rationnaliser la donne, mais nous en bénéficions. Pourquoi j’enfonce des portes ouvertes ? Tout simplement parce que la semaine dernière se tenait à Nuku’alofa à Tonga la 25ème conférence de la Pacific Power Association avec ses 200 délégués issus des 4 coins de notre océan. Et à la suite de sa séance du mercredi 3 août nous apprenions que seulement 20% de la population de notre bassin bénéficie aujourd’hui de l’électricité. 7 millions d’habitants, sur les 9 millions que compte le Pacifique n’y ont donc pas accès. Cela donne le vertige n’est-ce pas ?

Les gouvernements de quasiment tous les pays de notre région sont incapables à eux tous seuls supporter les financements. Ils ont besoins de l’initiative privée et de partenaires de développement internationaux comme la Banque Mondiale afin de créer des centrales solaires, hydrauliques ou éoliennes car quitte à investir en 2016, il est hors de question de le faire sur le fuel. Ce n’est franchement pas gagné selon de nombreux observateurs car ces marchés, contrairement au notre, ne sont pas structurés …

Au Fenua la part des énergies renouvelables dans notre mix énergétique, dans les meilleurs jours, tourne autour de 30% grâce à l’hydroélectricité. Chez eux, c’est zéro. Nous pouvons largement faire mieux.

Cette mise en perspective devrait en effet inciter ceux qui nous dirigent à capitaliser sur notre avance, sur notre accès facilité aux financements, au savoir et à l’expertise qui existe ici et en Métropole. On ne peut pas compter sur un miracle, on ne pourra pas vendre l’électricité beaucoup moins chère si on ne déploie pas au plus vite une politique de transition énergétique ambitieuse. Le vent, le soleil, l’eau sont là, à notre portée avec des technologies qui font déjà leurs preuves. Et il ne s’agit pas de vouloir zapper ceux qui aujourd’hui sont les acteurs de la production énergétique chez nous, mais plutôt d’étudier concrètement et avec eux la meilleure manière de construire notre avenir, ensemble. En juin on apprenait que le Chili produisait tellement d’énergie solaire qu’il finissait par la distribuer gratuitement.

On est loin d’y être, mais ce sera peut-être possible un jour, on se met au boulot au Gouvernement ?

Article précedent

Trump: seuls les pro-armes peuvent stopper Clinton

Article suivant

Supercoupe d'Europe: le Real Madrid vient à bout de Séville

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

80% des habitants du Pacifique n’ont pas l’électricité ! – EDITO 09/08/2016