ACTUS LOCALESECONOMIE

A La Réunion, French Bee fait mal aux compagnies locales

Alors qu’en Polynésie les compagnies Air France et Air Tahiti Nui se préparent à l’arrivée de French Bee, à La Réunion la compagnie low cost XL Airways vient d’annoncer la réduction de son programme de vols six mois après l’arrivée de French Bee sur le territoire.

Comment les compagnies en place sur la ligne Tahiti-Paris, Air France et Air Tahiti Nui, vont-elles faire face à l’arrivée du low cost French Bee en Polynésie française ? Le directeur de Tahiti Tourisme, Paul Sloan, estimait la semaine dernière sur Radio 1 que l’arrivée du low cost n’était forcément une mauvaise nouvelle pour les deux compagnies en place. Pourtant à La Réunion, le site clicanoo.re a révélé vendredi que la compagnie aérienne XL Airways allait réduire son programme de vol six mois après l’arrivée de French Bee sur le territoire.

XL Airways, fondée en 1995 par l’ancien P-dg d’Air Tahiti Nui Cédric Pastour, va supprimer 24 aller-retours entre La Réunion et Paris, entre mars et juin, à cause de la nouvelle concurrence du low cost. A la différence de XL Airways, Air France et Air Tahiti Nui ne sont pas des compagnies low cost, mais il y a fort à parier que l’arrivée de French Bee en Polynésie, puis celle de United Airlines, vont entraîner des bouleversements dans le secteur de l’aérien au fenua.

Article précedent

Des vents de 110 km/h aux Australes

Article suivant

2 955 jours d'arrêt pour 119 agents à l'assemblée

6 Commentaires

  1. Dodo Juju
    12 février 2018 à 5h54 — Répondre

    French Bel fait mal aux compagnies locales … mais fait du bien au pouvoir d’achat des polynésiens ! ATN et AF se sont bien sucrées sur le dos des clients polynésiens pendant des années !!

  2. Dadiche
    12 février 2018 à 8h37 — Répondre

    Depuis qu’ATN existe, il y a eu le départ Corsair et AOM. Les prix ont flambé. De ce fait le tourisme a chuté. Ce sont les pensions de famille qui ont subit la montée des prix des transports aériens pour ne faire venir que des touristes soit disant de luxe. ATN a été tenue à bout de bras par l’argent du contribuable. Maintenant que la compagnie fait des bénéfices, envisage-t-elle de rembourser toutes les aides qui lui ont été versé?

  3. Eric
    12 février 2018 à 19h28 — Répondre

    Est ce que French Bee et United airlines vont sponsoriser les tournois sportifs du territoire et offrir des billets gratuits aussi à nos sportifs ? Seul ATN offre ces prestations. Même AF ne le fait pas. Cela m’etonnerai beaucoup que French Bee et UA vont le faire. Alors, arrêter de critiquer ATN, soutenant- le et soyons Fière de notre Compagnie au Tiare.

  4. Pierre André
    13 février 2018 à 10h11 — Répondre

    ERIC, connais-tu le montant des subventions versées à ATN depuis sa création? Cela se chiffre en milliards. N’oublie pas que ce sont nos impôts qui payent ce déficit. Je suis fiu de payer de plus en plus d’impôts, ne serait-ce que pour subventionner tous ces sportifs et leurs accompagnateurs qui partent en voyage d’agrément tandis que moi je n’ai pas les moyens de voyager.

  5. Laurent
    13 février 2018 à 10h16 — Répondre

    Franchement, on s’en fiche des quelques billets gratuits pour les tournois sportifs. Et le commun des mortels qui paye plein pot, il en pense quoi, lui du prix qu’il doit débourser pour son billet ?

  6. TEIHO
    14 février 2018 à 3h59 — Répondre

    C sûr que ce genre de déclaration pour tout voyageur,c top,des tarifs de rêve!après fo pas aussi trop faire rêver!rien qu’au niveau des distances,les trajets entre RÉUNION à PARIS ou autre et POLYNÉSIE à PARIS ou toute autre destination,y a une qui est plus chère,malheureusement(pour les clients seulement)c nous,la Polynésie!trajet long carburant trop cher!après c bien aussi que ca donne des sueurs froides à notre compagnie locale mais pour moi,FRENCH BEE va pas faire long feu…Polynesie trop loin(on est bien au bout du monde et c tant mieux aussi),carburant trop cher….

Laisser un commentaire

PARTAGER

A La Réunion, French Bee fait mal aux compagnies locales