ACTUS LOCALESPOLITIQUE

A Taravao, les élus boudent le débat sur la porcherie

©DR

Seuls 6 élus sur 33 étaient présents samedi matin pour le conseil municipal de Taiarapu-Est qui devait être consacré au projet d’élevage porcin industriel à Taravao. Le quorum n’ayant pas été atteint, la réunion a été reportée à la semaine prochaine. Certains élus ont accusé la majorité d’être à l’origine de cette situation. Ce que dément le tavana, Anthony Jamet, pour qui les fêtes ont eu raison du devoir civique des élus. Devant la mairie, des manifestants opposés au projet de porcherie dénonçaient l’attitude des élus, appelant à un « taui » pour les prochaines municipales.

Naura Paepaetaata, Saindy Hiriga, Mata Suhas, Béatrice Lucas, Frédéric Hapairai et le tavana Anthony Jamet étaient les seuls des 33 élus municipaux de Taiarapu-Est à avoir répondu présents samedi matin à la convocation pour le conseil municipal consacré au projet d’élevage porcin industriel sur le plateau de Taravao, de la société SCEA Polycultures.

Le conseiller maire, Frédéric Hapairai, affirme que sa position par rapport au projet est claire : « cela fait presque deux mois que je lutte farouchement contre l’installation de cette porcherie ». Il estime que ce projet est en opposition avec les velléités de développement touristique sur la Presqu’île et prend en exemple la venue récente du bateau de croisière Paul Gauguin dans la commune : « si un bus de touristes monte au plateau, la première chose qu’ils vont recevoir c’est cette odeur de lisier désagréable ».

Frédéric Hapairai affirme également que bon nombre d’élus de Taiarapu-Est étaient d’abord favorables au projet, mais que l’opposition de la population a « fait changer d’avis » plusieurs d’entre eux. L’absence de 27 des 33 élus de la commune ne l’étonne guère. Il explique que depuis le début de l’année à Taiarapu-Est c’est une situation très récurrente lors de la première convocation des élus à un conseil. Mais il pense néanmoins que, pour cette fois-ci, la consigne a été donnée aux élus de la majorité de rester chez eux.

Le tavana Anthony Jamet rappelle que plusieurs élus de l’opposition manquaient également à l’appel. Il affirme qu’il n’a pas encore de position précise par rapport au projet de porcherie et qu’il suivra la décision de la majorité. Un vote qui pourrait se faire à bulletin secret, le tavana laissera aussi ce choix aux élus du conseil municipal. Enfin, il estime que si le quorum n’a pas été atteint samedi matin, c’est tout simplement la faute aux fêtes !

Une trentaine de manifestants était présents samedi matin à la mairie de Taravao, pour manifester leur opposition contre ce projet. Parmi eux, Maria. Elle estime ce projet « irresponsable » parce que, selon ses mots, « la presqu’île va devenir une presqu’île de merde ». Et elle affirme qu’aux prochaines élections municipales de 2020 « on va taui tout cela ».

Article précedent

En Polynésie, le nombre de personnes consommant de l'alcool a doublé en 15 ans

Article suivant

Préavis levé au Taha'a Island Resort, en bonne voie au Conrad Bora Bora

1 Commentaire

  1. Heitiare
    24 décembre 2018 à 9h52 — Répondre

    On reconnait bien là le comportement du politique à deux balles, plus préoccupé à « travailler » à la préparation de ses fêtes que du bien-être de la population de Taravao, à qui on veut imposer une porcherie de merdasse. Comme au final, la décision reviendra au politique, c’est la population de toute façon qui l’aura dans le baba.

Répondre à Heitiare Annuler la réponse.

PARTAGER

A Taravao, les élus boudent le débat sur la porcherie