AFPINTERNATIONAL

Accident mortel d'un TGV: mises en examen pour homicides involontaires

Paris (AFP) – Trois salariés de la SNCF et de sa filiale Systra ont été mis en examen le 12 octobre pour homicides et blessures involontaires pour le premier déraillement mortel d’un TGV qui avait fait 11 morts le 14 novembre 2015 en Alsace, a appris l’AFP de sources proches du dossier. 

Les trois salariés, entendus en garde à vue lundi 10 octobre par les gendarmes de la section de recherches de Strasbourg, ont été placés sous contrôle judiciaire. Mi-février, une note d’étape du Bureau d’enquêtes sur les accidents de transport terrestre (BEA-TT) avait estimé que « la vitesse très excessive de la rame d’essai » était la « cause unique » du déraillement » du TGV à Eckwersheim (Bas-Rhin), qui avait fait également 42 blessés. 

Trois salariés de la SNCF et de Systra ont été mis en examen le 12 octobre pour homicides et blessures involontaires pour le premier déraillement mortel d'un TGV. © AFP

© AFP/Archives ERIC PIERMONT
Trois salariés de la SNCF et de Systra ont été mis en examen le 12 octobre pour homicides et blessures involontaires pour le premier déraillement mortel d’un TGV

4050e492a382503b188e51a43c5edb516b672ebf
Article précedent

Primaire écologiste: Jadot et Rivasi qualifiés, Duflot éliminée

96f0b7d62332cc7baee0bb7a46d4fca46dd12f87-2
Article suivant

Procès des ex-Goodyear: l'accusation requiert 2 ans avec sursis

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Accident mortel d'un TGV: mises en examen pour homicides involontaires