ACTUS LOCALESCULTUREENVIRONNEMENT

Accueil traditionnel et grandiose pour la pirogue Hokule’a

Le ministre de la culture Heremoana Maamaatuaiahutapu © Radio 1

La grande pirogue double, Hokule’a, est arrivée dans la baie de Matavai à Mahina vendredi matin. L’association Tainui-Friends of Hokule’a a organisé une cérémonie d’accueil dans la plus pure tradition polynésienne.

Le président de l’association Tainui-Friends of Hokule’a, Alban Ellacott, le ministre de la Culture, Heremoana Maamaatuaiahutapu, plusieurs membres du gouvernement, le maire de la ville de Mahina, Damas Teuira, étaient tous présents dans la baie de Matavai pour accueillir la pirogue double Hokule’a vendredi  matin. Un accueil grandiose dans la tradition polynésienne pour lequel des centaines de personnes se sont déplacées à la Pointe Vénus. Plus d’une centaine d’artistes appartenant à des troupes marquisiennes ont chanté et dansé pour accueillir la pirogue hawaïenne et leur équipage. L’équipage qui a effectué un tour du monde durant trois ans, en navigant grâce aux moyens ancestraux polynésiens (étoiles, vents, courants). Un voyage qui a également pour but de sensibiliser les populations à la protection de l’environnement. Le ministre de la Culture, et de l’Environnement, Heremoana Maamaatuaiahutapu, a salué le courage des marins.

Pour le ministre : « le changement climatique est une réalité  et le changement des mentalités est important dans la protection de l’environnement ».

Heremoana Maamaatuaiahutapu veut classer l’ensemble de la zone économique de la Polynésie en aire marine gérée. « Tout est prêt pour les aires marines gérées, les textes, les plans de gestion, il ne manque plus que la certification de la pêche. Dès cette année le texte va passer à l’assemblée, il ne nous aura fallu que quatre ans pour tout mettre en place ».

Notons que cette belle journée remplie d’émotion a failli recevoir un invité d’exception ! En effet, l’ancien président Barack Obama était d’accord pour venir célébrer l’arrivée de la pirogue hawaïenne et partager ce moment historique avant de repartir aux Etats-Unis. Ses services de sécurité se sont déplacés jeudi pour diverses vérifications, mais vendredi Washington en a décidé autrement, comme l’explique le ministre de la Culture.

Lydia Saucian

Article précedent

La Pointe Vénus au rythme de la culture polynésienne

Article suivant

Surf – « Rip Curl Pro Bells Beach » : Michel Bourez ne fera pas sonner la cloche de Bell’s Beach

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Accueil traditionnel et grandiose pour la pirogue Hokule’a