EMISSIONSL'édito d'Alexandre Taliercio

Actu : je n’ai rien loupé … – EDITO 22/06/2017

Bon alors qu’est-ce que j’ai loupé pendant que je me sentais au bout de ma vie reclus dans mon lit avec ma crève ?

« Elle déjeune avec Marcel Tuihani et se fait virer de la présidence de la fédération Tahoeraa de Punaauia ». Ouh la, ce n’est pas très très gentil ça. Dis donc ça lui revient cher le dej à cette pauvre Gilda. « Elle a pactisé avec mon nouvel ennemi que j’ai, traître de père en fils, ça ne peut plus être ma copine » : voilà en substance comment avec la voix de Gaston on peut résumer la situation. Sans doute estime-t-on au parti orange que malgré gifle sur gifle depuis plusieurs mois qui décrédibilise le mouvement, on était plus à ça près. Un peu quand même … S’il nous fallait une preuve supplémentaire que le vieux lion commence sérieusement à sucrer les fraises et que tous en cœur ils lui passent la petite cuillère nous voilà servi. En termes de com, c’est pitoyable.

Après, y’avait quoi d’autre ? « Moetai Brotherson en shorts claquettes à l’Assemblée Nationale ». Ah là bravo, ça c’est de la com et plutôt très maline. Certains n’avaient pas compris que s’en était ? Ne soyez pas naïfs une seule seconde. Si j’ai autant d’estime pour notre nouveau député c’est justement parce qu’il est tout sauf idiot et qu’il savait précisément ce qu’il faisait en choisissant de rester fidèle à lui-même. Il fallait faire le buzz pour commencer à exister et se faire remarquer au milieu des 576 autres députés. Pari gagné, dans la foulée il se fait inviter en national sur RMC chez Bourdin. Je dois quand même vous confesser que j’ai très envie de voir à quoi il ressemble en costard cravate. Toutefois c’est évidemment davantage sur le fond et moyennement sur la forme qu’on attend de voir comment il œuvre pour son mandat, on sera vigilant. Marrant personne n’avait remarqué la robe stylée locale de Maina Sage qui, je trouve, était pourtant aussi l’expression d’une certaine audace. Elle la portait très bien.

Donc ça c’était pour la chronique « mode au palais bourbon », il nous reste quoi ? Encore ?? Ce n’est pas possible ! Jusqu’au bout ils vont me la pourrir cette pauvre petite. « Miss Tahiti se fait photographier en stationnement sur une place pour handicapé ». Déjà c’est tellement vicelard de guetter à ce point chaque faux pas de quelqu’un de connu pour le jeter en pâture sur les réseaux sociaux. Malgré les explications : elle n’était restée que deux secondes sur cette place pour laisser sortir un véhicule qui quittait son stationnement alors qu’elle était en double file pour déposer une amie au travail. En gros, elle était au volant, elle faisait sa manœuvre, mais on fait en sorte malgré tout de prendre la photo pile poil à ce moment-là. Et voilà Vaea à nouveau clouée au pilori numérique de Facebook prête à subir une lapidation électronique à coup d’émoticônes ou de commentaires acerbes. Ma puce, la prochaine fois, mets toutes les chances de ton côté : pique-nique en shorts et claquette sur le capot de ta voiture avec Marcel Tuihani, tu mettras tout le monde d’accord.

Finalement, j’ai pas loupé grand-chose.

Article précedent

Football – Focus sur Bernard Vahirua : « On doit continuer à travailler »

Article suivant

Courgettes rôties au four

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Actu : je n’ai rien loupé … – EDITO 22/06/2017