ACTUS LOCALESJUSTICE

Global Telecom : Peine plus légère demandée en appel contre Ronald Terorotua

© Cédric Valax

Le syndicaliste en ancien PCA de la CPS, Ronald Terorotua, et quatre autres accusés étaient jugés jeudi matin par la cour d’appel de Papeete dans l’affaire Global telecom connect, un réseau de vente pyramidale de carte Sim permettant d’appeler à l’étranger. Le parquet a requis la confirmation des peines, sauf pour Ronald Terorotua contre qui le parquet a demandé une peine plus légère de 200 000 Fcfp d’amende.

Jeudi matin, la cour d’appel de Papeete s’est penchée sur l’affaire Global telecom connect. En 2013, cette société américaine de vente pyramidale avait trouvé des représentants locaux pour vendre des packs permettant de téléphoner à l’étranger. Des packs vendus à 35 000 Fcfp contenant une carte Sim et une carte bleue. Les adhérents devaient parrainer deux personnes pour obtenir des points qui se transformaient directement en argent sur le compte de la carte bleue. Oui mais voilà au mois de novembre 2013, Vini avait mis fin à ses accords avec GTC lui permettant d’utiliser son réseau. Les cartes étaient donc inutilisables mais toujours vendues.

GTC « est une escroquerie »

Cinq représentants de GTC étaient présentés devant la cour d’appel jeudi matin. Parmi eux, le syndicaliste, Ronald Terorotua, accusé « d’obtention d’avantage financier illégal par un adhérent dans le cadre d’un réseau de vente constitué par recrutement en chaine ». Il est reproché les mêmes faits aux quatre autres accusés en plus des faits d’escroquerie. Les plus impliqués dans la société ont gagné plus de 2 millions de Fcfp grâce aux 5 665 adhérents dénombrés sur le fenua. Les accusés ont tenté de prouver leur bonne foi devant la cour d’appel, en affirmant avoir averti que le réseau ne fonctionnait plus mais qu’une solution était en cours. Tous estiment s’être « fait berner » par GTC. « Tant que ça marchait ils nous contactaient, mais dès que ça s’est arrêté, ils se sont débinés ». Pour Me Dumas, avocat de trois des accusés, c’est GTC qui « est une escroquerie ».

Pour l’avocat de Ronald Terorotua, Me Lau, la loi de Pays interdisant la vente pyramidale n’est pas applicable dans cette affaire, vues les pratiques utilisées par GTC. Il a donc demandé la relaxe de ses clients.

Le parquet a demandé la confirmation des peines de prison avec sursis et des amendes allant de 500 000 à 2 millions de Fcfp à l’encontre des accusés, sauf pour Ronald Terorotua vue la faiblesse de sa commission dans cette affaire. Le parquet a demandé 200 000 Fcfp d’amende, contre 800 000 Fcfp prononcées en première instance… Le délibéré sera rendu le 27 juillet prochain.

Article précedent

Tatauroscope du vendredi 07 avril 2017

Article suivant

Yolande Vernaudon succède à Bruno Barrillot à la tête de la DSCEN

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Global Telecom : Peine plus légère demandée en appel contre Ronald Terorotua