ACTUS LOCALESJUSTICE

Affaire Ramin : Haiti pète les plombs

Henri Haiti est sorti de l'audience pour se calmer après s’être énervé. ©Roxane MERLOT

Henri Haiti est sorti de l’audience pour se calmer après s’être énervé. ©Roxane MERLOT

Lors de cette deuxième journée de procès à la cour d’assises de Papeete, le marquisien Henri Haiti, accusé d’avoir tué Stefan Ramin et agressé sexuellement Heike Dorsch, s’est soudainement énervé suites aux questions du président.

Alors qu’il était interrogé sur le mobile du meurtre qu’il reconnait, à savoir ce qu’il s’est passé entre lui et Stefan Ramin avant le coup de fusil mortel, Henri Haiti s’est emporté en donnant plusieurs coups de pieds contre les barres du box des accusés. Les forces de l’ordre sont intervenues pour le maitriser. L’audience a dû être interrompue durant quelques minutes.

Pour la partie civile, représentée par Me Piriou, cet emportement en dit long sur le profil psychologique de l’accusé.

Du coté de la défense, cet énervement soudain est compréhensible. Pour Me Vaitiare Algan le marquisien est confronté à une « accusation forte », c’est ce qui aurait déclenché son énervement.

Des « petits détails » qui ont leur importance puisqu’il s’agit pour les jurés de forger leur intime conviction. A la reprise des débats, Henri Haiti a présenté ses excuses à la cour.

Après de nombreuses versions contradictoires, nul ne sait donc encore ce qui a poussé Henri Haiti à commettre l’irréparable. Ce jeudi, les experts dresseront le profil psychologique de l’accusé.

Article précedent

Pas de gradins, pas de podium : l’élection de Miss Tahiti chamboulée

Article suivant

Aubergines à la bolognaise

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Affaire Ramin : Haiti pète les plombs