INTERNATIONAL

Air France: de 2 à 4 mois de prison avec sursis requis contre cinq des prévenus

Bobigny (AFP) – De deux à quatre mois de prison avec sursis ont été requis mercredi contre cinq salariés d’Air France jugés devant le tribunal correctionnel de Bobigny pour l’épisode de la « chemise arrachée » du DRH.

Le procureur a demandé à la cour de condamner à 1.000 euros d’amende les dix autres prévenus, poursuivis pour des « dégradations » lors de la manifestation du 5 octobre 2015 devant le siège d’Air France à Roissy, qui avait dégénéré et dont les images avaient fait le tour du monde. 

Chemise arrachée, le directeur des ressources humaines d'Air France Xavier Broseta tente de fuir un mouvement de foule, le 5 octobre 2015 à Roissy-en-France. © AFP

© AFP/Archives KENZO TRIBOUILLARD
Chemise arrachée, le directeur des ressources humaines d’Air France Xavier Broseta tente de fuir un mouvement de foule, le 5 octobre 2015 à Roissy-en-France

8fbbbcd5e319b2d83d91123f26837802b87984ae-2
Article précedent

Bernard Squarcini mis en examen notamment pour violation du secret, selon son avocat

Repondeur-radio1-7h30
Article suivant

Répondeur de 07:30, le 28/09/16

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Air France: de 2 à 4 mois de prison avec sursis requis contre cinq des prévenus