ACTUS LOCALESÉVÉNEMENT

Alexandra, transplantée, va ramer au fenua pour la bonne cause

Alexandra, parisienne de 21 ans atteinte de mucoviscidose et transplantée des deux poumons, arrive au fenua vendredi afin de se préparer à ramer 17 km en double aviron entre Tahiti et Moorea le 5 août prochain. Une opération destinée à sensibiliser au don d’organe.

Alexandra, 21 ans, est atteinte de mucoviscidose, une maladie héréditaire qui se traduit par une viscosité anormale du mucus des glandes du pancréas et des bronches. Elle arrive vendredi soir au fenua pour commencer à se préparer à ramer en faveur du don d’organes. Transplantée des deux poumons en 2012 après une opération de huit heures, Alexandra compte prouver qu’elle est « plus forte que la maladie et aussi remercier son donneur » en ramant 17 km en double aviron entre Tahiti et Moorea.

Cette étudiante en géographie et aménagement du territoire sera en stage en Polynésie et en profitera pour se préparer à son défi programmé pour le 5 août : « une façon de redonner de l’espoir aux malades, faire rêver ceux qui pensent que leur vie n’est réduite qu’à une lourde prise en charge médicale quotidienne et de remercier son donneur », indique son communiqué.

Avec Matthieu, son ami et ancien kinésithérapeute, elle a déjà fait du parapente, des randonnées et même du ski. Le défi de rejoindre Moorea en double aviron a été lancé par Matthieu, qui a emménagé à Tahiti. Forts du succès sur les réseaux sociaux de leur défi, ils seront accompagnés par des kayaks, des bateaux, des pirogues et rameurs en tous genres le 5 août prochain, et seront soutenus par l’association locale « don de vie ».

La jeune femme s’entraîne tous les samedis à l’aviron sur 20 km. « Cette traversée sera une randonnée pour la vie, pour le don de soi et contre la mucoviscidose ! » conclut le communiqué.

Article précedent

Tatauroscope du vendredi 23 juin 2017

Article suivant

Près de 12 000 personnes attendues pour le hiva vaevae

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Alexandra, transplantée, va ramer au fenua pour la bonne cause