ACTUS LOCALESSANTÉ

Allaiter son enfant pour le prémunir contre les maladies

© Pacsal Bastianaggi

« L’allaitement : le fondement de la vie ». C’est le thème retenu cette année pour la Semaine Mondiale de l’allaitement maternel, qui se tiendra du lundi 15 au dimanche 21 octobre. Diverses actons de sensibilisation sont prévues sur Tahiti et les archipels pour informer et encourager les futures mères à allaiter leur enfant. Car le lait maternel est bourré de bienfaits pour la santé de l’enfant. 

Chaque année, l’allaitement maternel est mis à l’honneur afin de sensibiliser la population à ses bienfaits. Ainsi, durant la semaine du 15 octobre, des actions de sensibilisation seront mises en place à Tahiti, aux Îles Sous-le-vent, aux Marquises et aux Australes.

Mais quels sont les bienfaits du lait maternel ? Après tout, pas mal d’entre nous n’ont pas été élevés au sein, et ne s’en portent pas plus mal. Mais peut être nous porterions nous encore mieux,  si cela avait été le cas. Car selon les autorités de la santé, le lait maternel est bénéfique pour la santé de l’enfant.

Le lait maternel est particulièrement adapté aux besoins du  nourrisson puisqu’il est fabriqué par la mère et apporte au bébé toutes les protections nécessaires contre les maladies. Non seulement au début de sa vie, mais aussi tout au long de celle-ci. Pour la docteur Laurence Bonnac-Théron, c’est un lait en  «or».

Le lait maternel a de tels effets bénéfiques qu’un « lactarium » a été créé pour collecter le lait maternel afin d’en nourrir les grands prématurés et ainsi de les sauver.

Vu les bienfaits que procure le lait maternel pour les bébés, outre que celui-ci soit un lait « écologique » qui ne produit pas de déchets et ne nécessite pas de biberon, comment se fait t-il que, chaque année, le besoin se fasse sentir de faire des campagnes en faveur de ce lait. Pour Taimai Maamatuaiahutapu, puéricultrice, c’est l’époque qui veut cela.

Durant la semaine, des actions de sensibilisation seront mises en place à Tahiti, aux Îles Sous-le-vent, aux Marquises et aux Australes. Il sera mis aussi à disposition, chez les professionnels de santé et dans les dispensaires, un panier dans lequel il y aura tout ce qu’il faut pour aider les mamans qui reprennent le travail à continuer à allaiter leur enfant. Dont un tire-lait qui lui permettra de préparer à l’avance des biberons de lait maternel. 

Le programme de la Semaine de l’allaitement maternel :

Tahiti

Lundi 15/10 et mardi 16/10 de 8h à 10h : Café Fruité au CCSPMI de Hamuta -Pirae : temps d’échanges avec des professionnels de santé .

Mardi 16/10 de 9h00 à 11h00 : groupe de parole pour femmes enceintes et allaitantes au dispensaire de Paea

Du 15/10 au 19/10 : ateliers allaitement maternel au CPM de Taravao .

Vendredi 19/10 de 8h à 16h : Ateliers dans le hall de l’hôpital Taaone animés par les élèves de l’école de sage-femme

Iles Sous-le-vent

Lundi 15/10 : Journée allaitement à la maison de l’enfance de Raiatea : – ateliers de sensibilisation avec la Cellule de Promotion de la Santé ; – ateliers les positions d’allaitement avec une sage-femme libérale ; atelier projection.

Marquises

Mardi 16/10 : Matinée d’information : rencontres et partages d’expérience à la maison de l’enfance de Taiohae

Mercredi 17/10 : Journée d’information avec jeu quizz à l’hôpital Louis Rollin à Taiohae

Mercredi 17/10 et Vendredi 19/10 : émission sur Radio Marquises et radio Te Oko Nui avec jeu quizz radiophonique

Australes

Du 08/10 au 12/10 : groupes de parole pour femmes enceintes et allaitantes à la bibliothèque de la commune de Tubuai

Lundi 15/10 : Formation des professionnels de santé de Tubuai

Durant tout le mois d’octobre : sensibilisation des parents à l’allaitement dans l’ensemble des centres de santé de Rurutu, Rimatara, Raivavae et Rapa.

Article précedent

Le fascinateur Messmer est arrivé à Tahiti

Article suivant

La nouvelle délibération sur les licences des armateurs transmise à l’assemblée

1 Commentaire

  1. Microstring
    16 octobre 2018 à 2h39 — Répondre

    Que pensez de ces militantes féministes pures et dures qui considèrent qu’il faut proscrire l’allaitement. Une servitude qui abaisse les femmes et rappelle des temps révolus ?
    Que penser de ces femmes qui ne veulent pas allaiter leur nourrisson, par crainte d’une ptose mammaire, (que les seins tombent, l’allaitement une fois terminé) ?

Répondre à Microstring Annuler la réponse.

PARTAGER

Allaiter son enfant pour le prémunir contre les maladies