INTERNATIONAL

Allemagne: des disparus et des blessés après une explosion chez le chimiste BASF

Ludwigshafen (Allemagne) (AFP) – Plusieurs personnes ont été blessées et d’autres étaient portées disparues lundi après une explosion d’origine indéterminée sur un site du géant de la chimie BASF, dans le port de Ludwigshafen dans l’ouest de l’Allemagne.

« L’explosion suivie d’incendies est intervenue lors de travaux sur un système de pipelines », a indiqué le groupe allemand dans un communiqué, faisant état, tout comme la ville de Ludwigshafen, de « plusieurs personnes blessées et d’autres encore portées disparues ».

Ni les secours, ni l’entreprise n’étaient en mesure de fournir un bilan plus précis dans l’après-midi alors que l’incident a eu lieu vers 09H30 GMT sur un port industriel sur le Rhin, à 80 km environ au sud de Francfort. Une conférence de presse de BASF et des autorités locales était prévue vers 14H00 GMT.

Les autorités locales ont appelé les populations voisines du quartier de Edigheim « à éviter de rester à l’extérieur et à garder portes et fenêtres fermées ». Les jardins d’enfants et écoles ont reçu pour instruction de garder leurs élèves à l’intérieur. 

– Incendie d’ampleur –

Aucune évacuation n’a été ordonnée. Sur son compte Twitter, la ville a fait savoir cependant que des habitants se plaignaient d’irritations des voies respiratoires. Des numéros de téléphone d’urgence ainsi qu’un lieu d’information pour les habitants ont été mis en place par l’entreprise allemande.

La police locale a elle fait état d’un « incendie d’ampleur ». Des journalistes de l’AFP ont vu des flammes s’élever aux abords de grandes cuves sur cet espace industriel dominé par un enchevêtrement de tuyaux et de hautes cheminées. 

Outre les secours terrestres, un navire des pompiers a été déployé sur les lieux, et vers 13H30 GMT ils tentaient encore d’éteindre les flammes.

Les causes de la déflagration n’ont pas été déterminées dans l’immédiat, selon BASF. Les opérations de « vapocraquage » sur place, un procédé utilisé dans l’industrie chimique, ont été arrêtées, selon la même source.

L’entreprise n’a pas non plus indiqué quels types de produits chimiques circulaient dans les canalisations touchées par l’explosion.

Un autre accident, de gravité moindre, a eu lieu aussi lundi sur un autre site du groupe à Lamperheim. Quatre personnes y ont été blessées, selon l’agence DPA.

– Site sécurisé –

Le port de Landeshafen Nord où a eu lieu l’accident est essentiel aux transports des matières premières utilisées par BASF sur son gigantesque site de Ludwigshafen. Il est en activité depuis 1978 et 2,6 millions de tonnes de gaz, liquides inflammables et gaz liquéfiés y passent chaque année.

Selon le site internet de l’entreprise, il est doté d’un « système de sécurité hautement moderne ».

Le site industriel de Ludwigshafen est le plus grand et le plus ancien du groupe.

Ludwigshafen, ville de quelque 160.000 habitants, abrite le siège du chimiste BASF. L’entreprise y emploie quelque 36.000 personnes, selon la mairie.

Le groupe travaille aussi bien dans le secteur pétrochimique que dans la production de plastiques, de produits agricoles et d’entretien. 

BASF n’a pas connu d’accidents graves depuis des décennies. Les drames les plus graves ont eu lieu en 1921 et en 1948 à Ludwigshafen. Le premier a vu 585 personnes mourir après une explosion dans une usine d’ammoniaque, le second a fait 207 morts et quelque 3.800 blessés.

Intervention des pompiers après une explosion sur un site du chimiste BASF à Ludwigshafen dans l'ouest de l'Allemagne, le 17 octobre 2016. © AFP

© AFP DANIEL ROLAND
Intervention des pompiers après une explosion sur un site du chimiste BASF à Ludwigshafen dans l’ouest de l’Allemagne, le 17 octobre 2016

163fe1467d34916fb0a978cc5645c073b406a915-1
Article précedent

La rédaction d'iTELE se met en grève contre Morandini

1c2bded0f2f1dcf29dbbba330e061b0b51541225
Article suivant

L'Irak lance la bataille de Mossoul, "décisive" pour vaincre l'EI

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Allemagne: des disparus et des blessés après une explosion chez le chimiste BASF