INTERNATIONAL

Alstom: gouvernement, syndicats et direction réunis mardi "probablement à Belfort"

Paris (AFP) – Le secrétaire d’Etat à l’Industrie, Christophe Sirugue, a indiqué vendredi à l’AFP qu’il participera mardi à « une réunion de travail » sur l’usine Alstom de Belfort, avec les syndicats et la direction du groupe, ainsi que les élus locaux.

Deux organisation syndicales ont confirmé à l’AFP la date de ce rendez-vous, mais pas le lieu ni l’heure.

Cette réunion aura lieu « probablement à Belfort, parce que je n’imagine pas qu’elle soit ailleurs », a déclaré M. Sirugue, ajoutant qu' »il y aura forcément des éléments de réponse » à la situation du site franc-comtois, dont Alstom souhaite transférer la production à Reichshoffen (Bas-Rhin), à 200 kilomètres.

« Je ne vais pas aller à Belfort en disant +voilà une solution+ », a-t-il averti, ajoutant que ce déplacement lui permettra notamment de « travailler avec les organisations syndicales, avec les élus locaux, voir quelle place les collectivités prennent dans les propositions qui peuvent être formulées ».

Après une première rencontre avec les syndicats à Bercy le 13 septembre, « nous ne souhaitions pas revenir simplement avec des questions de carnets de commandes », mais « formuler des propositions construites, ce qui a justifié que nous prenions un petit peu de temps », a-t-il indiqué.

Le sauvetage de l’usine de locomotives de Belfort, « objectif » fixé par le Président de la République, ne sera pas pour autant acquis mardi, car « c’est aussi un sujet d’organisation de la filière », a expliqué le secrétaire d’Etat, qui « ne veut pas être dans une pression pour répondre à l’immédiateté ».

« Il y a une discussion avec la filière qui est importante, elle doit être établie, elle nécessite (…) un peu plus de temps », a-t-il assuré.

Des employés d'Alstom manifestent contre la fermeture de leur usine de Belfort, devant le siège du groupe à Saint-Ouen, le 27 septembre 2016. © AFP

© AFP/Archives Sebastien Bozon
Des employés d’Alstom manifestent contre la fermeture de leur usine de Belfort, devant le siège du groupe à Saint-Ouen, le 27 septembre 2016

f0d8c078e244c9b38fc69dca000209063695f359
Article précedent

Essonne: vols à la portière et guerre de territoire autour d'un feu rouge

01db5bf321c7d256fdf7e1d1333a2b808ec00125
Article suivant

Syrie: avancée du régime à Alep, MSF dénonce "un bain de sang"

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Alstom: gouvernement, syndicats et direction réunis mardi "probablement à Belfort"