ACTUS LOCALESSOCIÉTÉ

Amiante à Mamao : Le Pays dément et porte plainte

Mamao-hopital-tahiti

Le porte-parole du gouvernement, Jean-Christophe Bouissou, a réagi mercredi midi lors du point presse du conseil des ministres suite aux révélations de nos confrères de Polynésie 1ère sur les problèmes de stockage des déchets d’amiante de l’ancien hôpital Mamao. Le Pays affirme que ces accusations sont infondées et qu’elles émanent d’un des candidats malheureux à l’appel d’offre lancé pour le désamiantage du site.

Lundi, nos confrères de Pamatai révélaient les problèmes de stockage des déchets d’amiante provenant de l’ancien hôpital de Mamao et entreposés sur le site du chantier de désamiantage et de déconstruction de l’établissement. Le reportage montrait notamment qu’une paroi du local de stockage des déchets avait été arraché et un « spécialiste » témoignait sous couvert d’anonymat en affirmant que le stockage mettait en danger la santé des riverains de l’hôpital. Mercredi, le porte-parole du gouvernement, Jean-Christophe Bouissou, a formellement démenti ces accusations. Un communiqué de la présidence a suivi dans la journée pour affirmer que le « spécialiste » en question était en fait un candidat malheureux à l’appel d’offre lancé par le Pays pour le désamiantage du site. Le ministre de l’Equipement, Albert Solia, et le directeur général par intérim de Tahiti Nui Aménagement et Développement (TNAD), Claude Drago, affirment que ces déchets d’amiantes : « ont été conditionnés en parfaite étanchéité, conformément à la réglementation en vigueur, et le local de stockage avait été fermé et rendu inaccessible… Toutes les mesures de précaution avaient été prises par la direction de TNAD et validées par les experts en désamiantage ».

Plainte contre X pour l’arrachage de la cloison

Le ministre de l’équipement Albert Solia assure également avoir déposé plainte contre X pour identifier les auteurs des dégradations sur le local de stockage en question.

 
       

Le porte-parole du gouvernement, Jean-Christophe Bouissou, s’est quant à lui dit « étonné » de la présence de ce « candidats malheureux à l’appel d’offre » sur le site lors du reportage.

  2
Article précedent

Rohfritsch veut mieux encadrer la production de perles

Article suivant

Le procès de l'affaire Honotua en février 2016

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Amiante à Mamao : Le Pays dément et porte plainte