ACTUS LOCALESENVIRONNEMENT

Apiculteurs polynésiens, attention aux pulvérisations

Dans le contexte d’alerte sanitaire après la découverte d’un cas de dengue de type 2 à Raiatea, les apiculteurs sont appelés à se faire manifester auprès de la direction de l’agriculture pour éviter que les pulvérisations d’insecticide ne soient réalisées auprès de leurs ruches.

La direction de l’agriculture encourage tout détenteur de ruches à se déclarer auprès de son service d’abord pour pouvoir communiquer au Centre d’hygiène et de salubrité publique (CHSP) la cartographie des ruchers, les alertant ainsi des zones à risque pour les abeilles. « Dans ce sens, n’hésitez pas à décrire de la manière la plus détaillée l’emplacement de vos ruches, par les coordonnées GPS ou encore par la transmission d’une carte, dont le protocole d’élaboration sous Google earth (voir ci-dessous) », précise la direction de l’agriculture à l’adresse des apiculteurs.

La déclaration permettra également aux propriétaires de ruches de bénéficier des mails d’informations relatifs aux plannings de pulvérisation du CHSP ainsi qu’au protocole de protection de vos ruches.

Pratique :

Le formulaire de déclaration des ruchers est téléchargeable sur https://www.service-public.pf/dag/elevage/apiculture ou peut être retiré à la DAG de Pirae ou dans ses antennes. Il pourra être retourné par mail aux adresses suivantes : [email protected] / [email protected]  ou déposé à la DAG de Pirae ou dans ses antennes.

La Direction de l’agriculture reste disponible pour toutes autres informations complémentaires : Rue Tuterai Tāne, route de l’hippodrome, Pīrae. Tél. : (689) 40 42 81 44- Fax. : (689) 40 42 08 31- Email : [email protected]www.service-public.pf/dag – Facebook : La direction de l’agriculture en Polynésie française.

Article précedent

Football – Coupe Tahiti Nui U-11 et U-13 : Coup d’envoi des phase finales ce samedi

Article suivant

Nouveau revers du tavana de Maupiti contre ses adjoints

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Apiculteurs polynésiens, attention aux pulvérisations