INTERNATIONAL

Assassinat de l'ambassadeur: « trop tôt » pour savoir, dit Moscou

Moscou (AFP) – Il est encore trop tôt pour dire qui est « derrière » l’assassinat de l’ambassadeur russe en Turquie, a affirmé mercredi le Kremlin, alors qu’Ankara évoquait le prédicateur turc en exil Fethullah Gülen comme étant le possible commanditaire.

« Moscou estime qu’il faut attendre les résultats du travail du groupe d’enquête (russo-turc), qui a commencé hier à Ankara », a déclaré à la presse le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

« Il ne faut pas tirer de conclusions hâtives tant que l’enquête n’aura pas déterminé qui est derrière l’assassinat de notre ambassadeur », a-t-il ajouté.

L’ambassadeur Andreï Karlov a été tué par neuf balles dans le dos lundi par un jeune policier turc de 22 ans lors de l’inauguration d’une exposition à Ankara.

Fait inédit, la Turquie a accepté la participation aux investigations de 18 enquêteurs russes, agents des services spéciaux et diplomates dépêchés par Moscou et qui ont pris part, à Ankara, à l’autopsie du corps d’Andreï Karlov, rapatrié mardi soir en Russie.

Son assassinat devant des caméras a été dénoncé par la Russie et la Turquie comme une « provocation » destinée à saper les relations tout justes rétablies entre les deux pays après près d’un an de crise.

Selon l’agence turque progouvernementale Anadolu, le ministre turc des Affaires étrangères a affirmé mardi dans un entretien téléphonique avec son homologue américain John Kerry, « savoir » que le réseau de Fethullah Gülen, lui même en exil aux Etats-Unis, était « derrière » l’assassinat de l’ambassadeur.

L’assassin a, lui, déclaré avant d’être abattu avoir voulu venger la ville syrienne d’Alep.

Le diplomate russe sera enterré jeudi après un hommage national, notamment en présence de Vladimir Poutine.

Le ministère des Affaires étrangères accueillera sa dépouille pour un dernier hommage auquel le chef de l’Etat participera, avant une cérémonie religieuse à la cathédrale du Christ-Sauveur à Moscou et son enterrement.

Marina Davydova Karlova, la veuve de l'ambassadeur russe Andrei Karlov, lors d'une cérémonie sur le tarmac de l'aéroport le 20 décembre 2016 à Ankara . © AFP

© AFP ADEM ALTAN
Marina Davydova Karlova, la veuve de l’ambassadeur russe Andrei Karlov, lors d’une cérémonie sur le tarmac de l’aéroport le 20 décembre 2016 à Ankara

Article précedent

Irak: à Mossoul, les obus des jihadistes blessent encore

Article suivant

Attentat de Berlin: la police recherche un Tunisien

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Assassinat de l'ambassadeur: « trop tôt » pour savoir, dit Moscou