ACTUS LOCALESECONOMIE

Augmentation des tarifs EDT en vue

Lors du point presse organisé ce mardi, le ministre de l’Économie et des Finances, également en charge de l’Énergie, a annoncé une hausse très prochaine des tarifs d’EDT, sauf pour la tranche « petits consommateurs », assure-t-il. Par ailleurs, le Pays a trouvé un accord limitant le tarif du fret pétrolier avec les deux transporteurs qui approvisionnent la Polynésie.

Le prix à la pompe de l’essence et du gazole ne bougera pas au 1er août, a annoncé Yvonnick Raffin ce mardi : si les cours mondiaux du pétrole sont « orientés à la baisse » depuis quelques jours, il faut deux mois, au moins, avant que le consommateur polynésien n’en voie les effets. La question sera de nouveau examinée en septembre.

Pour l’instant, donc, la Polynésie subit encore les effets de l’envolée récente des cours des hydrocarbures. Et c’est EDT, encore très dépendante des énergies fossiles et qui a subi elle aussi une augmentation de 40 Fcfp par litre au 1er juillet, qui va augmenter ses tarifs. Yvonnick Raffin négocie et « ne désespère pas » de parvenir à un accord pour répartir par tiers le poids de cette augmentation entre le Pays (via le FRPH), le consommateur et EDT. Un accord de principe a déjà été trouvé, mais reste à définir sa répartition entre les différentes tranches tarifaires, dit Yvonnick Raffin, qui affirme avoir exigé du concessionnaire « que les petits consommateurs ne soient pas impactés ».

Si les petits consommateurs seront totalement épargnés, pour les autres l’augmentation devrait varier entre 2 et 5 Fcfp par KwH, dit le ministre. Une augmentation qui pourrait donc intervenir très rapidement, peut-être même avant le 1er septembre prochain.

Un accord avec les transporteurs pétroliers

Le Pays a également mené une négociation avec les deux principaux affréteurs pétroliers qui approvisionnent le fenua. Ils ont accepté cette semaine de limiter le prix du fret carburant à 66,33 USD/tonne (7 800 Fcfp) jusqu’à la fin de l’année, alors que le tarif en vigueur oscille entre 101 et 105 USD, explique Yvonnick Raffin. Il espère conclure avec ces transporteurs une convention plus pérenne qui fixerait une fourchette de tarifs.

 

 

Article précedent

Une "prime défiscalisée" bientôt proposée aux salariés par le patronat ?

Article suivant

Avenir de la Nouvelle-Calédonie : pour le Sénat, « il y a urgence à rétablir la confiance et le dialogue »

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Augmentation des tarifs EDT en vue