ACTUS LOCALESJUSTICE

Aux assises pour avoir violé sa fille de 10 ans

Depuis jeudi matin, la cour d’assises de Papeete se penche sur une affaire de viol sur une mineure de moins de 15 ans. Le père de trois filles a imposé pendant quatre ans des relations sexuelles et des attouchements à sa fille aînée âgée de 10 ans au début des faits.

Jeudi et vendredi, les jurés de la cour d’assises de Papeete se penchent sur une des quatre affaires de viol de la session. Un dossier de viol incestueux qui s’est déroulé entre 2011 et 2014 à Moorea. A l’origine des faits, le père de trois filles, âgé d’une trentaine d’années au moment des faits, est accusé d’avoir agressé sa fille de 10 ans, seulement quatre jours après son anniversaire. Après cette date, le père de famille aurait imposé régulièrement à sa fille des relations sexuelles, des fellations et le visionnage de films pornographiques. C’est la fillette qui a indiqué aux enquêteurs que son père lui faisait du chantage quand elle refusait les relations, et qu’il menaçait notamment de se pendre. Au cour de l’enquête, la cadette de la victime a indiqué avoir vu son père « faire des trucs sexuels sur (sa) sœur » et en avoir averti la mère de famille. Cette dernière a donc décidé de placer son aînée chez sa sœur. C’est finalement la tante qui a découvert les faits dans le journal intime de la victime et qui les a dénoncés à la gendarmerie.

Jeudi, l’accusé n’a reconnu que deux viols et affirme que le deuxième a été « provoqué » par la victime. Une victime qui est partiellement revenue sur ses déclarations en s’alignant sur celles de son père. « J’ai menti parce que j’étais énervée, je ne voulais pas vivre chez ma tatie », a-t-elle indiqué. L’accusé, incarcéré depuis septembre 2014, a été défini comme quelqu’un d’égocentrique et de manipulateur par l’expert psychologue. Il a d’ailleurs indiqué à la psychologue que c’était à lui d’initier sa fille à la sexualité… Il encourt 20 ans de réclusion criminelle.

Le volumineux dossier Sofipac est la plus vaste escroquerie à la défiscalisation de l'histoire de la Polynésie © Radio 1
Article précedent

Les "petits" bénéficiaires de la fraude à la défisc' jugés en septembre 2017

6d47d6145deac710e632a6a62cea304bc9511bf1-2
Article suivant

France: coup de tonnerre de l'abandon du président Hollande

1 Commentaire

  1. Iritahua
    2 décembre 2016 à 6h59 — Répondre

    Il mérite une castration. Il a le culot et le courage de dire que le 2ème a été provoqué. CONNARD, c’est ta fille ‘Ure neo neo’ Ce sont tes filles pas sur les enfants, il y a ta femme CONNARD

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Aux assises pour avoir violé sa fille de 10 ans