ACTUS LOCALESECONOMIE

Avec le nouveau Gémo, l’APC se mêle du marché de la chaussure

L’Autorité polynésienne de la concurrence (APC) a autorisé, le 16 avril dernier, la création du magasin de chaussures Gémo à Faa’a. La décision a été publiée mercredi au journal officiel. L’autorité qui indique qu’avec la fermeture de ses deux autres enseignes, le nouveau magasin Gémo ne porte pas atteinte à la concurrence dans un marché de la chaussure qui compte 13 magasins à Tahiti.

L’Autorité polynésienne de la concurrence a rendu le 16 avril dernier sa décision sur la création du magasin Gémo à Auae, Faa’a. Une décision publiée mercredi dernier au journal officiel, alors que le magasin est ouvert depuis le 21 avril. Dans sa décision, l’APC indique que la surface de vente du magasin est de 436,8 m². Dépassant les 300 m² du code de la concurrence, l’ouverture de la franchise « Gémo chaussures » est donc soumise au « contrôle des surfaces commerciales ». Le magasin de chaussures Gémo est la propriété de la société Somari, également propriétaire des deux boutiques de chaussures Eram, et qui détient des parts importantes dans les magasins Tati (66 %) et Tahiti Pas Cher (92 %). Deux boutiques Gémo étaient déjà implantées à Papeete et Punaauia mais ont été fermées avec l’ouverture de l’enseigne à Faa’a -l’APC précise d’ailleurs que les employés ont été transférés. La fermeture des deux enseignes a donc entrainé une réduction de la surface de vente de 200 m². Avec la disparition des deux enseignes « la structure du marché devient plus concurrentielle en Polynésie française et particulièrement sur l’île de Tahiti », écrit l’autorité. Et cela même si la société Somari est propriétaire de trois magasins de chaussures.

Un marché de la chaussure… et de la savate !

Le marché de la chaussure à Tahiti est composé de 13 magasins concurrents répartis entre magasins de sport, de chaussure de villes, de savates mais aussi de grandes surfaces. Détail croustillant, l’autorité se penche sur le marché particulier de la « savate » à Tahiti où elle note « une abondance de magasins ». La part de marché de Gémo y augmente de 59,3% à 64,6%. A noter que Carrefour détient 23,6% de part de marché de la savate. Et cela sans prendre en compte les autres enseignes du groupe Wane qui augmenteraient « significativement » la part de marché, précise l’APC. Enfin le magasin Reef détient lui 11,8 %.

Dans le marché global de la chaussure, la part de marché de la société Somari avant son opération était de 70,4 % dont 48% pour Gémo. Après l’opération, elle passe à 64,9 % dont 38,1 % pour Gémo. L’autorité conclue donc que « l’opération n’est pas susceptible de porter atteinte à concurrence sur ces marchés ».

Article précedent

Le premier vol French Bee en route pour Tahiti

Article suivant

Grève en cours chez Sodimark

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Avec le nouveau Gémo, l’APC se mêle du marché de la chaussure