INTERNATIONAL

Baptême du feu pour le Premier ministre Cazeneuve

Paris (AFP) – Bernard Cazeneuve va connaître son baptême du feu de Premier ministre mercredi au Conseil des ministres et à l’Assemblée pour la séance de questions d’actualité, au lendemain de sa passation de pouvoirs avec Manuel Valls, qui, lui, lance sa campagne pour la primaire PS dans le Doubs.

Autre candidat à la primaire organisée par le PS (22-29 janvier), Arnaud Montebourg sera pour sa part en meeting mercredi soir à Dijon.

Pas de répit pour Bernard Cazeneuve. Habitué, depuis les attentats, à participer au Conseil de sécurité et de défense en tant que ministre de l’Intérieur, il y assistera mercredi matin en tant que Premier ministre. Suivra le premier Conseil des ministres de son magistère à Matignon qui, jusqu’à l’élection présidentielle, sera le plus court de la Ve République, devant celui d’Edith Cresson (dix mois en 1991-1992).

« Il reste quelques mois » et « chaque jour est utile, chaque jour compte », a déclaré M. Cazeneuve mardi lors de la passation des pouvoirs avec Manuel Valls. Au programme: « protéger, progresser et préparer l’avenir », les termes exacts utilisés par François Hollande pour décrire la « mission » de ce nouveau gouvernement.

M. Cazeneuve, qui n’a procédé qu’à trois retouches au sein de l’équipe gouvernementale — Bruno Le Roux le remplace à l’Intérieur, Jean-Marie Le Guen et André Vallini échangent leurs portefeuilles des relations avec le Parlement et du Développement et de la Francophonie –, se rendra ensuite à l’Assemblée pour sa première séance de questions au gouvernement dans ses nouvelles fonctions, après avoir été régulièrement acclamé par le groupe socialiste, contre les attaques de la droite, comme ministre de l’Intérieur.

Le nouveau Premier ministre devrait également prononcer, peut-être mardi prochain, un discours de politique générale. Auparavant, vendredi, il devrait se rendre à Pessac (Gironde) pour l’inauguration du nouveau bâtiment de Sciences Po Bordeaux, dont il est sorti diplômé en 1985.

Au PS, avec la nomination de Bruno Le Roux place Beauvau, sa succession est ouverte à la tête du groupe à l’Assemblée. Mardi, les noms des députés Guillaume Bachelay et Olivier Faure circulaient parmi les parlementaires.

– Valls ‘convaincu’ que la gauche peut gagner –

Manuel Valls étrennera lui ses nouveaux habits de candidat lors de son premier déplacement dans le Doubs. L’ex-Premier ministre visitera l’entreprise d’articles culinaires Cristel, un coopérative fromagère et rencontrera les représentants du personnel des entreprises Faurecia et Peugeot Scooter. Il visitera ensuite le marché de Montbéliard et donnera une réunion publique à Audincourt.

Mardi soir au JT de France 2, M. Valls s’est dit « convaincu » que la gauche pouvait gagner en 2017 la présidentielle. Il a aussi lancé un appel à une large participation à la primaire du PS, pour éviter que le seul noyau dur des électeurs socialistes participent.

Son ancien ministre Arnaud Montebourg sera, lui, en Côte-d’Or. Après un déjeuner dijonnais avec des élus, il enchaînera par une visite de l’entreprise APF, spécialisée dans l’emploi de travailleurs handicapés, une visite d’un Fablab social (laboratoire de fabrication ouvert au public) et un échange avec des membres de l’association UniscCité avec, au menu, les thématiques du service civique et du service national.

L’ancien député de Saône-et-Loire clôturera ce déplacement par une réunion publique au Palais des Congrès de Dijon, ville où il avait entamé ses études de droit.

Les candidatures pour la primaire du PS sont closes le 15 décembre. La sénatrice PS Marie-Noëlle Lienemann a indiqué mardi qu’elle réfléchissait au retrait de sa candidature au nom de « l’unité » de l’aile gauche du PS qui compte déjà deux candidats avec Arnaud Montebourg et Benoît Hamon. L’écologiste François de Rugy a déposé mardi sa candidature. Bastien Faudot, président du MRC fondé par Jean-Pierre Chevènement, a également annoncé sa participation.

Pendant ce temps, François Hollande, qui a renoncé à briguer un second mandat, poursuit ses activités de président. Il se rendra notamment jeudi à Marseille et vendredi à bord du porte-avions Charles de Gaulle, engagé au Levant dans la lutte contre l’organisation Etat islamique.

Manuel Valls (d) et Bernard Cazeneuve, à l'hotel Matignon, le 6 décembre 2016, lors de la passation de pouvoir. © AFP

© AFP Thomas SAMSON
Manuel Valls (d) et Bernard Cazeneuve, à l’hotel Matignon, le 6 décembre 2016, lors de la passation de pouvoir

Article précedent

Pollution: seuls les véhicules impairs autorisés à rouler à Paris

Article suivant

Séisme dans l'ouest de l'Indonésie: au moins 25 morts

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Baptême du feu pour le Premier ministre Cazeneuve