ACTUS LOCALESPOLITIQUE

Bientôt un nouveau ministre des Outre-mer ?

Le gouvernement central pourrait être remanié en septembre, et la ministre des Outre-mer Annick Girardin serait sur la sellette.

C’est Le Parisien qui s’en fait l’écho ce lundi.  Emmanuel Macron et Édouard Philippe réfléchiraient à un remaniement dans le courant du mois de septembre, pour donner du souffle à ce qu’ils espèrent être « l’acte 2 » du quinquennat.

Il serait question, selon le quotidien, de recréer des ministères disparus, comme le Tourisme, le Commerce extérieur, l’Industrie, ou encore les Affaires sociales, un super-ministère dont les responsabilités seraient partagées entre Agnès Buzyn, actuelle ministre de la Santé, et Jean-Paul Delevoye, artisan de la réforme des retraites.

Le Parisien ne cite qu’un nom parmi les ministres menacés d’être remerciés, celui d’Annick Girardin, ministre des Outre-mer. Emmanuel Macron se serait montré agacé, en conseil des ministres, « de la façon dont elle a présenté l’application des politiques publiques dans son ministère. »

 

Article précedent

Le Spip : une mission, lutter contre la récidive

Article suivant

Le Mini Heiva pour clore en beauté les fêtes de juillet

2 Commentaires

  1. simone grand
    23 juillet 2019 à 7h52 — Répondre

    POurtant c’est une femme qui a du cran.

  2. Tico
    23 juillet 2019 à 11h23 — Répondre

    @ Simone G., certainement… mais qu’a exigé sa « majestueuse » M., la soumission des gens d’outre-mer à son égard, l’adhésion absolue à sa vision du pouvoir, à sa politique…etc, et là, le compte n’y est pas selon sa « majestueuse ». Et pourtant nous concernant, ce n’est pas faute à notre président F. et notre sénatrice T. de s’être mis corps et âmes dans ce sens, hélas, Mme Girardin devait mieux faire semble t-il, mais quoi ??? Certains diront la tête de M Temaru, ou encore, la mise au pas de nos députés, voir plus généralement une vague bleue outre-mer aux dernières européennes qui ne s’est jamais mise en marche…etc. OUI, c’est la dure réalité de la politique du résultat, pour exemple un certain ministre devait faire sauter les têtes de bouchons jaunes qui obstruaient les canalisations tous les samedis. Et ben faute d’en avoir eu beaucoup, il a fait pêcher dans les canaux des « yeux jaunes », toutes espèces confondues. Puisque cela trouva grâce aux yeux de sa « majestueuse », les meilleurs pêcheurs ont été « ornés » et ont fait « ripaille » lors du 14 juillet Lol.

Répondre à simone grand Annuler la réponse.

PARTAGER

Bientôt un nouveau ministre des Outre-mer ?