ACTUS LOCALESSOCIÉTÉ

Braquage à main armée : « On est en train de faire peur aux gens pour des choses qui n’existent pas »

Le directeur de la Sécurité publique, le commissaire Mario Banner, s’insurge contre le sujet diffusé sur les antennes de Polynésie 1ère mardi soir, sur un supposé braquage à main armée. C’est un « dérapage complet au niveau médiatique (…). Cela veut dire qu’on est en train de faire peur aux gens pour des choses qui n’existent pas ».

Mario Banner s’insurge contre le sujet du « braquage à main armée » réalisé par nos confrères de Polynésie 1ère dans l’édition de mardi soir du journal télévisé. « J’ai appris comme tout le monde qu’il y a eu des faits de braquage avec des gens lourdement armés» a-t-il déclaré ce matin. Il assure que dans la nuit du 15 au 16 août dernier, la DSP est bien intervenue à Paofai mais pour des faits « pas du tout gravissimes ». Mario Banner raconte qu’un jeune homme s’est fait aborder par trois autres « avec un petit couteau de cuisine » et qu’il s’est fait voler son vélo.

Un « dérapage complet au niveau médiatique »

Le commissaire de police ne comprend d’ailleurs pas pourquoi le sujet évoqué par nos confrères de Pamatai est sorti une semaine après les faits : « Si c’était si important que cela on n’aurait pas attendu une semaine ». Il estime que le sujet tel que présenté est un « dérapage complet au niveau médiatique ». Il fait aussi part de son incompréhension quant aux détails donnés par l’interviewé, qui par contre « n’est pas fichu de donner le numéro d’immatriculation ». Il regrette d’ailleurs que ni lui ni ses services n’aient été approchés par la chaîne télévisée : « cela veut dire qu’on est en train de faire peur aux gens pour des choses qui n’existent pas (…) on parle de ice mais sur quelles bases, sur quelles preuves ?»

Article précedent

Une barre métallique du tunnel de Punaauia s’écroule... sur Mareva Georges

Article suivant

L’as Pirae fait son mercato

5 Commentaires

  1. maraamu
    21 août 2019 à 23h20 — Répondre

    Merci Monsieur le commissaire pour ces éclaircissements et cette mise au point.
    Polynésie 1ère devrait relire la charte du journalisme.

  2. 22 août 2019 à 7h30 — Répondre

    La rumeur court, et ce qui est aberrant c’est que « l’information ??? » ait été diffusé sur Polynésie 1ere. Rumeur alarmiste inadmissible qu’un média puisse passer une telle info sans aucune confirmation de la réalité des faits. Nous ne sommes pas dans le 93 (Seine Saint Denis) soyons donc précis, le journaliste est tenu de faire preuve de déontologie dans son métier il me semble.

  3. NONO
    22 août 2019 à 11h23 — Répondre

    Bizarre, on ne lui demande pas de commenter un reportage ..

    on lui demande juste de faire son boulot

    combattre et poursuivre l’insécurité grandissante dans la zone urbaine, surtout le soir
    ce n’est pas juste un sentiment !!!

    les actes délictueux mais aussi délibérés, dangereux, violents , agressifs existent bel et bien

    et on se veut être une super destination touristique, …

  4. SAVOIE Lucie
    23 août 2019 à 5h53 — Répondre

    Il faut se poser des questions s’il y a eut un vrai braquage ce n’est pas pour des prunes. Parmi les personnes braquées qui a le plus d’argent et qui ne veut pas porter plainte ? Recettes de dealers et consommateurs en manque ?….

  5. Tico
    23 août 2019 à 11h10 — Répondre

    Ça nous rappelle une vieille rengaine :
    Super-Mario est arrivé,
    Sans s’ presser,
    Le grand Mario,
    Le beau Mario,
    Avec sa bans et son grand calot.
    Oyé oyé brave gens, j’étais, je suis, et je serai l’info, il n’en existe point d’autre ici bas,
    Toutes pensées contraires ne seraient que pure complotisme « anticonstitumensongèrement ».
    Prenez garde, car Super-Mario est là.

Répondre à Chaval Annuler la réponse.

PARTAGER

Braquage à main armée : « On est en train de faire peur aux gens pour des choses qui n’existent pas »