ACTUS LOCALESJUSTICE

Bruno Marty condamné pour « abus de confiance »

La cour d’appel de Papeete a condamné jeudi matin l’ancien ministre, directeur du Laboratoire des travaux publics (TP) et élu de la mairie de Papeete, Bruno Marty, à un million de Fcfp d’amende et un an d’interdiction de gérer toute entreprise pour avoir utilisé l’argent du Laboratoire des TP à des fins personnelles.

Le directeur du Laboratoire des travaux publics, Bruno Marty, a finalement été condamné jeudi matin en appel pour avoir utilisé à des fins personnelles la carte bancaire de sa société. L’ancien ministre des Transports de Gaston Flosse, actuellement conseiller municipal à la mairie de Papeete, a été condamné pour avoir dépensé près de 2,3 millions de Fcfp en utilisant la carte bancaire du Laboratoire des travaux publics. Après la relaxe prononcée en première instance, la cour d’appel de Papeete a finalement « requalifié » les faits de détournement de fonds publics en « abus de confiance ». Exit donc la notion d’intérêt « public » ou « privé » du Laboratoire des TP qui avait permis à Bruno Marty d’obtenir une relaxe pour vice de procédure en première instance. Bruno Marty écope d’une peine d’un million de Fcfp d’amende, et d’un an d’interdiction de gérer le Laboratoire des travaux publics ainsi que toute entreprise privée. Son avocat, Me Mourad Mikou, a déploré la requalification et annoncé son pourvoi en cassation. La peine est donc suspendue jusqu’à la décision de la haute juridiction parisienne. Bruno Marty reste donc jusque là à la tête du Laboratoire des travaux publics, sauf décision contraire du Pays.

Article précedent

L'ancien maire de Fakarava relaxé en appel

Article suivant

Crash d'Air Moorea : La liste des renvois en correctionnelle

11 Commentaires

  1. MATA
    9 mars 2017 à 13h16 — Répondre

    Quel belle preuve d’impartialité et d’égalité. Alors récapitulons il détourne 2,3 millions et il est condamné à 1 million d’amende…bon interdiction dé gérer toute entreprise pendant 1 an mais quand même faut pas abuser. Comment voulez-vous dissuader la délinquance des cols blancs avec une amende inférieure au montant détourné? Et de par sa position de représentant publique à la mairie de Papeete il aurait du être frappé d’inéligibilité pour 5 ans au moins. Continuons comme ça et on y arrivera…dans le mur.

    • 9 mars 2017 à 13h49 — Répondre

      Précisons bien que dans chaque procès, l’amende s’ajoute au remboursement des sommes détournées. Dans cette affaire, Bruno Marty avait déjà remboursé les 2,3 millions de Fcfp.

  2. RQ
    9 mars 2017 à 13h54 — Répondre

    José tu travailles de trop !

    • 10 mars 2017 à 6h14 — Répondre

      C’est une plaisanterie j’ose espérer …

  3. Ferriere Michel
    10 mars 2017 à 3h12 — Répondre

    Insupportable cette façon de gérer notre justice alors que voler une orange sur une étale du marcher coûte plus chère

  4. Iritahua
    10 mars 2017 à 5h53 — Répondre

    Les bons élèves suivent le chemin du maitre. VIVE LES PILLEURS DU TERRITOIRE, les contribuables ferment les yeux et sautent dans le trous, ferment, paient, devis de nos pourris tiques. Vive la Polynésie.

  5. microstring
    10 mars 2017 à 10h12 — Répondre

    Moi j’aime bien comme les internautes jettent leur venin. Mais ont-ils le courage de faire la révolution afin que les comportements de nos responsables s’améliorent ?

  6. Tiare
    10 mars 2017 à 10h54 — Répondre

    Si pour toi microstring s’offusquer des pratiques frauduleuses,malhonnêtes,honteuses de nos politiques, c’est jeter son venin sur…Je ne sais pas ce qu’il te faut.Et essaie un peu te battre contre les mastodontes qui nous gouvernent alors là bon courage.Ils n’en font et n’en feront qu’à leur tête, que ça nous plaise ou non.Il appartient à la justice « normalement » de mettre de l’ordre dans tout ça et les punir le cas échéant.

    • PAVLOVA
      10 mars 2017 à 19h17 — Répondre

      Dehors c’est tout, y a plein de nos enfants diplomes pour le remplacer, ce mec il a aucun diplome…sauf qu’il avait une « licence » universitaire au Tahoeraa Huiraatira,et il vole encore c’est un comble tout de meme !
      Fritch sera incapable de le virer….a moins que…on demande a voir.

  7. PAVLOVA
    11 mars 2017 à 11h07 — Répondre

    En esperant que ce monsieur tres haut en coileur, n’ait plus le droit aussi de sieger au conseil municipal de Papeete !

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Bruno Marty condamné pour « abus de confiance »