ACTUS LOCALESSOCIAL

Ça bloque avec les PNC à Air Tahiti

© Vaite Urarii Pambrun

© Vaite Urarii Pambrun

Les négociations ont encore continué toute la journée de mercredi entre la direction d’Air Tahiti et les syndicats. Si les négociations avec le personnel au sol avancent bien, les discussions sont bloquées autour des revendications des PNC. Un « problème de personne », selon le syndicat.

La direction d’Air Tahiti a reçu les syndicats mercredi matin. Huit jours après le début du mouvement de grève, les négociations avec les PNC ont enfin pu être amorcées. Selon la représentante du syndicat de personnel naviguant et commercial (SPeNCAT) Titaina Viriamu, le problème est devenu : « un problème de personne (…) ils ne voulaient plus parler avec moi (…). On ne demande pas d’argent on demande plus de considération, plus de respect et on demande de prendre en compte la fatigue et le facteur humain. (…) On n’a pas envie de finir comme Air Moorea ». La syndicaliste affirme que si la direction s’entête à rester sur ses positions, les employés sont prêts à passer « au plan B » avec l’application pure et simple du code du travail, en refusant les heures supplémentaires.

De son côté, le directeur général des services de la CSIP, Cyril Legayic, reste « confiant » sur une fin de conflit cette semaine. Il pense même que le conseil d’administration est intervenu mardi pour « ouvrir les négociations et leur permettre d’aboutir ». Mercredi, le mot d’ordre sur le piquet de grève était néanmoins : « restons solidaire ».

Sur les trois autres préavis déposés la semaine dernière, un accord a été trouvé mardi chez Newrest. Les négociations n’achoppent plus que sur un seul point à Air Archipel. Et du côté de la Somstat, Cyril Le Gayic ne pense pas aller jusqu’à la grève.

Article précedent

Air Tahiti : Le point sur les vols de jeudi

Article suivant

EgyptAir: discussions avec deux sociétés pour rechercher les boîtes noires

2 Commentaires

  1. Lemarié
    26 mai 2016 à 7h38 — Répondre

    Quand on les voit la plupart en surpoids il est compréhensible qu’ils se fatiguent plus vite que la moyenne! C’est pitoyable de’écouter ces nantis. Qui peut soutenir un tel langage?…

  2. abonentendeursalut!
    26 mai 2016 à 7h56 — Répondre

    quand j’entends les déclarations à la presse,
    la viriamu est devenue gentille , il n’est plus question d’en découdre. ha ha!
    découdre ma propre boite, ???

    « on ne veut pas d’argent, mais du respect »!!! sic?

    alors pourquoi quand CYRIL parle des négociations en cours,

    il prononce 6 fois le mot « prime » en 2 mn, on découvre le nbr de primes existants!

    qu’on arrête ces postures qui ne trompent personne!

    encore moins les usagers payeurs que nous sommes, car c’est nous qui faisons vivre cette compagnie!!!!

    alors basta, vos règlements de compte personnels entre Pitos mal placés,………

    arrêtez votre cinam, et allez ouste dehors, sinon, reprenez votre job;

    vous serez moins fatigués du coup, car ça fatigue de ne pas travailler, si si!!!!

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Ça bloque avec les PNC à Air Tahiti