INTERNATIONAL

Cameron: une réforme de la libre circulation des personnes "clé" de la future relation avec l'UE

Bruxelles (AFP) – Une réforme des règles de libre circulation des personnes en Europe constitue la « clé » des relations post-Brexit entre le Royaume-Uni et l’Union européenne, a affirmé le premier ministre britannique David Cameron à ses homologues européens mardi soir à Bruxelles, a-t-on appris auprès de son entourage.

David Cameron a déclaré lors d’un dîner avec les dirigeants des 27 autres Etat-membres que le Royaume-Uni et l’Union européenne devaient « avoir des relations économiques aussi rapprochées que possible et que la clé pour rester proche est vraiment d’étudier une réforme de la libre circulation des personnes », a détaillé cette source.

D’après une deuxième source anonyme, interne au gouvernement britannique, M. Cameron, qui participe à son dernier sommet européen, a expliqué au cours de ce dîner les raisons pour lesquels les Britanniques ont selon lui voté en faveur d’un retrait de l’Union européenne vendredi.

« L’un des facteurs déterminants dans le vote » en faveur du Brexit est, selon M. Cameron, que l’accès au marché unique européen implique l’acceptation de la libre circulation des personnes, a expliqué cette source.

« Par conséquent, si vous cherchez à maintenir une relation économique proche, vous ne pouvez pas éviter cette question », a-t-elle ajouté.

David Cameron a annoncé sa démission quelques heures après le résultat du référendum en faveur du Brexit. Son successeur est attendu en septembre.

Malgré la pression des autres dirigeants européens, il refuse d’activer l’article 50 du traité de Lisbonne, qui formalise le processus de retrait du Royaume-Uni de l’Union européenne, estimant que c’est le rôle de son successeur.

Le Premier ministre David Cameron à Bruxelles, le 28 juin 2016. © AFP

© AFP PHILIPPE HUGUEN
Le Premier ministre David Cameron à Bruxelles, le 28 juin 2016

Article précedent

Répondeur de 12:00 le 28/06/16

Article suivant

Air Cocaïne : Nicolas Pisapia condamné à 20 ans de prison en appel par la justice dominicaine

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Cameron: une réforme de la libre circulation des personnes "clé" de la future relation avec l'UE