ACTUS LOCALESECONOMIE

« Ce n’est pas si difficile de monter une start-up »

©DR

©DR

«  Comment créer sa start-up ? » c’est le thème de la conférence publique organisée lundi de 16 heures à 18 heures par la CCISM et le fondateur de Make Sense, Christian Vanizette. Par où commencer, quelle idée peut marcher… La conférence souhaite démontrer que la création d’une start-up n’est pas un parcours du combattant.

C’est fort de la création de quatre incubateurs de start-up et des milles projets sur lesquels il a travaillé avec ses collaborateurs que Christian Vanizette, jeune fondateur de Make Sense, animera une conférence publique à la CCISM sur la création de start-up. L’objectif est de faire un point sur la démarche à avoir en créant son entreprise, quelle idée fonctionne, quelles sont les approches à éviter. Deux jeunes créateurs d’entreprises polynésiens seront présents pour faire part de leur expérience : Raimana Bareille avec « Fakatere » et Elsa Jaubert avec « eSHIPP ». « Le but du jeu c’est de montrer que ce n’est pas si difficile que ça de monter sa start-up » explique Christian Vanizette. S’il n’avait qu’un conseil à donner, c’est de ne pas démarrer trop gros, « on peut commencer avec juste son ordinateur et son idée ». Le créateur de Make Sense a vu trop souvent des personnes abandonner à cause du manque de financement, un faux problème selon lui.

La conférence s’appliquera également à répertorier les idées qui fonctionnent très bien à l’international et qui pourraient être appliquées en Polynésie. Rapidement le créateur de Make Sense cite Uber, Air B’n’b ou encore de l’économie circulaire. Selon Christian Vanizette il y a un véritable potentiel en Polynésie qui n’a simplement pas encore été révélé.

Make Sense lance également des appels à candidatures pour venir travailler dans leur incubateur à Paris avec un financement de l’Etat. En attendant, la conférence se déroulera lundi 29 août de 16 heures à 18 heures dans l’auditorium de la CCISM.

Article précedent

PME attention à votre sécurité informatique !

Article suivant

Tahiti Nui Ocean Food obtient deux nouvelles concessions maritimes

1 Commentaire

  1. microstring
    26 août 2016 à 16h03 — Répondre

    Un jeune entrepreneur qui ne vend pas du vent…

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

« Ce n’est pas si difficile de monter une start-up »