ACTUS LOCALESCULTURE

Centre culturel : « on est très ambitieux sur ce projet »

©Cédric Valax

©Cédric Valax

Inspecteur des affaires culturelles du ministère métropolitain de la Culture, Richard Lagrange est actuellement sur le territoire. Sa mission vise notamment à faire le point sur l’appui de l’État dans la réalisation d’un centre culturel annoncé en février dernier par le président de la République, François Hollande. Le ministre de la Culture, Heremoana Maamaatuaiahutapu, assure que le projet avance bien et être dans la phase du choix du cabinet d’étude pour sa préfiguration. La pose de la première pierre est espérée pour fin 2017.

Le projet de centre culturel est en bonne voie. La visite de l’inspecteur, détaché par le ministère national de la culture, Richard Lagrange, va permettre de faire le point sur ses aspects financiers et techniques. Comme Radio 1 l’annonçait,  le Pays a fait une demande de cofinancement sur ce projet. Pour le ministre de la Culture, Heremoana Maamaatuaiahutapu, « il faudra de toute façon une collaboration étroite, nous ne pourrons pas financer seul ce centre culturel » que ce soit pour sa construction ou son fonctionnement.

Du côté architecturale, « on a avancé sur ce dossier avant de travailler avec l’Etat » indique le ministre de la Culture. Après avoir identifié les besoins, le Pays en est à la phase de choix du cabinet d’étude qui se chargera de la préfiguration du projet. Une vingtaine de cabinets ont fait parvenir leur projet « sans que l’on lance un appel international, nous avons juste contacté quelques cabinets et ça s’est rependu comme une trainée de poudre ». Parmi les candidats, il y a notamment des cabinets ayant travaillés sur le centre Pompidou et le Parc de la Villette. Le ministre explique vouloir aller plus loin sur le sujet de la médiathèque qui se situera sur le site de l’ancien hôpital Vaiami. Un travail est déjà effectué pour répertorier numériquement les œuvres disponibles.

Le pôle spectacle se situera à l’emplacement de l’actuelle maison de la Culture, la place To’ata sera également inclue. Et pour que le projet voit le jour « le président m’a donné jusqu’à la fin 2017 pour la pose de la première pierre ».

Article précedent

J-25 avant le Rautirare Festival 2016

Article suivant

Vincent Lambert sous la tutelle de son épouse? La justice tranche

1 Commentaire

  1. simone grand
    8 juillet 2016 à 9h14 — Répondre

    Les éléments les plus dynamiques de la culture et sans qui certains établissements n’existeraient pas ont besoin avant tout de salles de répétition correctes.

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Centre culturel : « on est très ambitieux sur ce projet »