EMISSIONSL'édito d'Alexandre TaliercioPodcasts

Ces assistants électroniques qui sont à l’affût et nous espionnent – Edito 28/05/2018

« OK google appelle bébé d’amour » et là je viens de déclencher le téléphone de centaines de personnes, je reste humble, qui ont un appareil tournant sous Android. Restez prudent si vous êtes au volant, c’est juste un coup de fil. Les utilisateurs Apple se moquent … mais ne paient rien pour attendre. « Dis Siri », quelle est la météo à Vladivostok ? C’est à ce moment-là que les possesseurs d’iphone 5s et plus récents qui ont activé l’option d’écoute permanente sont en train d’être fixés si cela vaut le coup d’aller faire un tour à la frontière entre la Russie, la Chine et la Corée du Nord.

En plein déploiement des mesures européennes sur la vie privée dont je vous parlais il y a quelques jours, le fameux RGPD, cette petite démonstration rigolote vous prouve qu’il n’est pas très compliqué d’interagir directement avec un objet aussi personnel que votre smartphone et qui contient tellement de vos données privées et autres vilains petits secrets … Bon je vous rassure c’est pas juste en disant Ok Google (bruitage Google) ah mince … que je sais ce que vous avez fait l’été dernier …

Par contre il y a quelqu’un ces derniers jours qui s’est fait une peur bleue. C’est le quotidien La Provence qui me l’a appris. Une habitante de Portland, aux États-Unis, a reçu un désagréable message provenant d’un collègue de son mari qui l’invitait à débrancher son enceinte Amazon Echo. « Vous avez été hackée », lui disait-il, expliquant qu’il venait de recevoir un enregistrement audio d’une conversation que la femme avait eue. Une affaire qui a poussé Amazon à enquêter. Selon la firme américaine, cet enregistrement est arrivé accidentellement à la suite d’une « série improbable d’événements ». Un mot dans la conversation ressemblait à « Alexa », le nom de l’intelligence artificielle de l’enceinte, ce qui l’a réveillée. D’autres propos ont été mal interprétés par l’enceinte, la conduisant à enregistrer la conversation puis à l’envoyer à un contact. C’est effrayant n’est-ce pas ? Vous vous rendez compte des conséquences sociales que cela peut avoir ?

Quand chacun rentre chez soi après un repas entre amis et qu’en couple c’est le grand débriefing … si si, arrêtez un peu, pas d’hypocrisie, vous savez précisément de quoi je suis en train de parler … Et hop, le compte rendu est envoyé à tous les participants. Cela ne doit pas être gênant du tout … Accessoirement je vous signale qu’il est possible de modifier les mots clés activant la reconnaissance, autant opter pour quelque chose de hautement improbable pour éviter les fausses manips, un truc du genre « Salam Halekum Dracula », parce que ça avant que vous n’ayez à le sortir naturellement dans une conversation y’a de la marge.

Donc entre Google (bruitage Google), rooh Siri (bruitage Apple), et Alexa (bruitage Amazon Echo) … on va pas s’en sortir … Soyez vigilants en permanence, ici on parle toujours, et ça prend tout son sens, d’’intelligence « artificielle ».

(avec la voix de synthèse de Siri : « En effet, on n’est jamais trop prudent, Alexandre ! »)

Beep Beep Beep Beep (Bruitage Alexandre Taliercio aux ordres de son assistant personnel par qui il vient d’être activé en ayant prononcé son prénom, lol)

Article précedent

« Le Civen répond plus vite et favorablement plus d’une fois sur deux »

Article suivant

La billetterie pour l’élection de Miss Tahiti est ouverte

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Ces assistants électroniques qui sont à l’affût et nous espionnent – Edito 28/05/2018