EMISSIONSL'édito d'Alexandre TaliercioPodcasts

Ces gens qui croient rendre service en annonçant les « poulets » – Edito 06/06/2018

J’avoue que moi aussi quand on me fait des appels de phare sur la route, j’ai le réflexe de vérifier immédiatement ma vitesse, d’avoir les mains bien en évidence sur le volant et arborer la mine du gars qui n’a rien à se reprocher. A peu de choses près l’auréole du saint au-dessus de la tête pourrait flasher dans le style néon de Las Vegas. La crainte du policier et du gendarme est ancrée dans l’inconscient collectif, ce n’est pas plus mal de ne pas prendre tout ça à la rigolade dans l’absolu mais il y a des choses que je ne comprends pas bien surtout vu le contexte « accidentogène » depuis ce début d’année 2018.

Il y a des groupes de discussion sur internet où les gens s’entraident afin de commettre des délits, sans être inquiétés. En gros, vous savez que vous êtes bourré, que vous ne devriez pas prendre le volant, mais c’est plus fort que vous, vous avez plus peur de vous faire choper par les forces de l’ordre plutôt que de finir au cimetière ou d’y envoyer quelqu’un. C’est quand même assez … déroutant ! Je vais encore me faire des ennemis, tant pis, mais pour moi renseigner les autres sur la présence ou pas de contrôles de police ou de gendarmerie à tel ou tel endroit cela équivaut à se rendre complice d’une mise en danger de la vie d’autrui et pire encore.

Je mettrais ma main à couper que des accidents sont déjà survenus parce qu’après avoir consulté les balances du net, certains ont pris le volant, rassurés. Avec un peu d’investigation comment vous le prendriez si quelqu’un parvenait à faire le rapprochement entre un accident grave voire mortel qui a eu lieu chez nous et l’info que vous auriez balancé à la personne en question sur Facebook et qui l’aurait incité à pouvoir prendre le volant ? Ne serait-il pas plus intelligent de ne pas contribuer à ce que celui qui est déjà trop bourré ne se mette lui et les autres en péril ?

En outre, pourquoi faciliter les trafics en tous genres alors que l’on se répand, larmoyant ou en colère, partout, sur les conséquences de la prolifération de la consommation d’ice ? Oui car les contrôles mobiles des douanes aussi fuitent sur les mêmes relais.

Il y a des entraides qui n’en sont donc pas du tout quand on réfléchit à la responsabilité réelle qui incombe lorsque l’on participe à ce petit jeu du « où est le poulet » ? Quand on aime la vie et son prochain on ne contribue pas à envoyer ses congénères à l’abattoir.

Article précedent

5 choses que vous ne saviez peut-être pas sur les Championnats du Monde

Article suivant

Crossfit – La Team Metcon vainqueur « Élite » de la Crossfit Pop 2018

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Ces gens qui croient rendre service en annonçant les « poulets » – Edito 06/06/2018