EMISSIONSL'édito d'Alexandre TaliercioPodcasts

Cet ours blanc qui peut tout changer .. – Edito 13/12/2017

Ce que compte la planète de dirigeants responsables et concernés par les changements climatiques se sont donc donnés rendez-vous à Paris pour le One Planet Summit … Les médias ont largement relayé depuis hier le cri d’alarme du Président Macron, pour lui donc « on est en train de perdre la bataille, on ne va pas assez vite et c’est ça le drame. On ne pourra pas dire qu’on ne savait pas.»

Pour beaucoup de spécialistes, cela ressemble en fait déjà à un baroud d’honneur. C’est foutu, la machine s’est emballée, il va plutôt falloir réapprendre à vivre autrement que tenter un retour un arrière. La vérité c’est qu’on ne sait pas encore qui a raison, mais dans le doute, on aurait en effet pas tort de mettre tout en œuvre pour freiner le réchauffement de la planète.

On a tendance à oublier que les initiatives gouvernementales sont directement liées à ceux qui les ont placés là, nous, le peuple. Si nous on ne les presse pas, si par nos votes et nos mouvements sociaux et citoyens nous le leur montrons pas que la cause nous est chère, on continuera de foncer droit dans le mur comme je vous en parlais il y a quelques semaines. Mais pour que cela puisse en effet se mettre en œuvre il faut une prise de conscience collective et ne nous leurrons pas, elle a mis longtemps à arriver, et peine encore à fédérer majoritairement. Pourquoi ? Parce que notre mode de vie n’est pas encore immédiatement en péril, on a du mal à saisir au jour d’aujourd’hui factuellement le danger auquel nous devons pourtant déjà faire face.

Ce n’est pas faute d’être informé, mais force est de constater que l’adage « une image vaut mille mots » est pertinente une fois encore. La vidéo d’un ours polaire rachitique qui erre sans but sur une terre aride où la neige a fondue, en quête de nourriture, la bave aux lèvres, qui finit par fermer les yeux par dépit pour se laisser mourir a eu un effet massif. Voilà l’illustration morbide qu’il manquait encore à beaucoup pour se rendre compte de l’étendue de la catastrophe. Nous sommes en effet déjà rentrés dans la 6ème extinction de masse. En fait les scientifiques parlent « d’extinction de masse » lorsqu’au moins 75 % des espèces animales et végétales présentes sur la terre et dans les océans disparaissent sur une échelle de temps assez restreinte en termes géologiques. C’est précisément ce qui est en train de se passer.

Vous comprenez alors tout l’enjeu de ces chefs d’état et de gouvernements qui veulent encore y croire. Eux ils ne se sont pas contentés d’une vidéo pour en arriver là, les rapports détaillés que des experts leur ont communiqués, auraient tendance à vous faire faire les pires cauchemars de votre existence.

Aussi, si cette fameuse vidéo a enfin le pouvoir de faire germer en nous les ferments de la raison, puissions-nous ainsi trouver l’énergie à mettre en œuvre pour accompagner l’élan de nos dirigeants et sauver ce qui peut encore l’être.

Et dire qu’il suffisait d’un ours …

Article précedent

JOURNAL DE 7:30 LE 13/12/2017

Article suivant

Mareva Galanter endeuillée

2 Commentaires

  1. KACH
    14 décembre 2017 à 8h17 — Répondre

    iaorana Talercio , l’information est fausse cette photo a été prise en été cet ours est en fin de vie et il est bléssé à une patte Valeurs Actuels a fait un article. C’est bien de se renseigner quand on est journaliste ………..????? nana

    • 14 décembre 2017 à 10h09 — Répondre

      avant de vouloir faire le donneur de leçon, l’information que tu donnes est plus récente que celle que je relayais alors. TOUS les médias du monde avaient d’abord parlé des causes du changement climatique liées à cette vidéo. Un éditorialiste n’est pas un « journaliste » d’investigation, s’il doit remettre en question ce dont plusieurs milliers de médias sérieux rapportent ce n’est pas jouable. Par ailleurs, au lieu de retenir ce qui au final est un détail, le fait est que l’édito continue de tenir la route, car même en partant d’un postulat erroné le constat est le même : une prise de conscience a eu lieu. Mais peut-être est-ce ça qui te gêne ? Serais-tu climatosceptique ?…

Laisser un commentaire

PARTAGER

Cet ours blanc qui peut tout changer .. – Edito 13/12/2017