ACTUS LOCALESSOCIAL

Chiffre d’affaire en hausse dans le BTP mais pas l’emploi

L’Institut de la statistique de la Polynésie française a publié le bilan pour l’année 2015 dans le secteur de la construction.  L’ISPF constate que « le chiffre d’affaire progresse mais l’emploi ne suit pas ».

Comme pour l’année 2014, le chiffre d’affaire du secteur de la construction progresse en 2015, mais sans impact fort sur l’emploi salarié. Il atteint 52 milliards de Fcfp en 2015, soit une augmentation de 2,2 milliards par rapport à l’année 2014. Il s’agit du montant le plus élevé de ces six dernières années. Cette barre des 50 milliards n’avait pas été franchie depuis 2010. C’est le Gros œuvre qui porte l’essentiel de cette hausse. Mais le Génie civil y contribue aussi avec un montant qu’il n’avait encore jamais réalisé, soit un chiffre d’affaire de 16 milliards de Fcfp. La croissance du chiffre d’affaire du secteur de la construction est soutenue par une demande publique qui compense la baisse de la demande privée. Les mandatements du Pays dans la filière BTP atteignent 16,2 milliards de Fcfp en 2015, soit 1,4 milliard de Fcfp de mieux par rapport à 2014 et le niveau le plus élevé de ces cinq dernières années. Les mandatements de l’État couvrent essentiellement le volet Contrat de projets ou 3IF, des financements via la défiscalisation, des financements de rénovation ou de constructions immobilières de bâtiments appartenant à l’État, mais surtout le logement social. 3,3 milliards ont été attribués à trois opérations de logement social (130 logements) et six nouveaux projets de construction étaient à l’étude en 2015 pour un montant de 4,6 milliards de Fcfp (198 logements). Malgré ces bons chiffres, celui de l’emploi reste en berne. « Cette divergence entre chiffre d’affaire et effectif salariés peut s’expliquer par des gains de productivité, par une externalisation de la force de travail (intérim, prestataires indépendants, sous-traitance), par le développement d’un travail non déclaré, par l’encaissement en 2015 de chantiers réalisés les années antérieures. Ces explications ne s’excluant pas l’une l’autre. » L’ISPF note également avec ironie que les entreprises dont le chiffre d’affaire a le plus progressé sont celles dont les effectifs ont le plus diminué. Toutefois, les effectifs ne baissent pas mais se maintiennent, une première depuis 2007.

pf-bilan-11-2016-btp-2015 by Fred Ali on Scribd

Article précedent

Mort du chanteur britannique George Michael à 53 ans

Article suivant

Paul Meilhat abandonne le Vendée Globe et fait route sur la Polynésie

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Chiffre d’affaire en hausse dans le BTP mais pas l’emploi