ACTUS LOCALESCULTURE

Circus Incognitus : un petit moment de bonheur

© Amanda Russel / La Compagnie du Caméléon

© Amanda Russel / La Compagnie du Caméléon

Jeu d’équilibre avec une feuille de papier, lancer d’oranges pour atteindre une fourchette et le grand final ! Jamie Adkins transforme le plus simple objet sans prétention en magie et en poésie. Circus Incognitus est un petit moment de bonheur dont il ne faut surtout pas se priver.

Quand il arrive sur scène, il fait noir. C’est avec une lampe de poche qu’il se présente au public, agitant la main dans la lumière pour faire coucou. Dès les premières minutes, les spectateurs sont plongés dans le monde de Jamie Adkins. Jeux de lumières et d’ombre, de chutes et d’équilibre, d’humour et de tendre moquerie.

Un fil pend du plafond, c’est grâce à lui que la lumière s’allume. Sur le plateau, peu de choses : un gros carton, une chaise, une caisse claire et des cymbales pour ponctuer chaque scène. Mais ils vont se transformer en objets vivants, se déplaçant, bougeant toujours au mauvais moment, essayant de se débarrasser du clown, qui s’appuie et grimpe sur eux. Jamie Adkins s’amuse d’un rien et se moque de lui-même et aussi un peu du public qu’il invite à participer à quelques scènes. Des choses disparaissent, réapparaissent, dans sa bouche, dans sa main… On est bluffé et attendri par un clown qui ne se prend pas au sérieux. Alors que le lancer de nourriture sur un artiste symbolise la nullité de celui-ci, Jamie Adkins se transforme en cible pour un lancer d’oranges, provoquant l’hilarité et l’étonnement de la salle, qui bien sûr prend un malin plaisir à obéir à l’artiste.

Il transforme des petites choses du quotidien en poésie. Une raquette de ping-pong, une valise, un chapeau… Avec un objet tout simple et modeste, il fait une grande scène, épatant le public qui n’aurait jamais pensé à ces astuces. « Magiiiiiie », rigole-t-il, agitant les doigts des mains, plissant les yeux. Pas de chichi, ni de positions alambiquées, juste l’essentiel : de l’humour, de la tendresse et une légère pointe de moquerie. Circus Incognitus est un petit moment de bonheur duquel on ressort avec le sourire et le cœur rempli de gaieté. Le public était d’ailleurs ravi de la soirée.

Pratique : ce samedi (complet) au grand théâtre, samedi 10 à 19h30 et une supplémentaire le dimanche 11 à 17h au grand théâtre de la Maison de la culture. Billetterie en ligne sur Radio1.pf.

Article précedent

Climat: Chine et Etats-Unis ratifient l'accord de Paris avant le G20

Article suivant

Usain Bolt est en Polynésie

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Circus Incognitus : un petit moment de bonheur