ACTUS LOCALESJUSTICE

Clarenntz Vernaudon relaxé dans le dossier Maohi Built

L’ancien tavana de Taiarapu Ouest et ancien représentant à l’assemblée, Clarenntz Vernaudon, a été relaxé mardi matin du chef de « recel d’abus de biens sociaux » dans l’affaire de la société Maohi Built.

L’ancien représentant et tavana de la Presqu’île, Clarenntz Vernaudon, a été relaxé mardi matin dans un « petit » dossier d’abus de biens sociaux concernant la société Maohi Built en 2011. Dans ce dossier, un proche de l’ancien élu l’avait contacté pour créer une société de construction, Maohi Built, en Nouvelle Calédonie. L’homme espérait profiter du carnet d’adresse de Clarenntz Vernaudon, pour décrocher des contrats sur le caillou. Mais l’affaire n’a pas tourné longtemps et la société a été liquidée quelques années plus tard pour insuffisance d’actifs. Reste que le gérant de la société était accusé, dans ce dossier, d’abus de bien sociaux. La justice lui reprochait d’avoir remis 340 000 Fcfp à l’ancien élu. Une somme dépensée à titre personnel pour que Clarenntz Vernaudon puisse se rendre et séjourner en Nouvelle Calédonie. Le 21 juin dernier, le parquet n’avait requis qu’une faible amende d’un million de Fcfp à l’encontre de l’ancien édile. Mais mardi matin, le tribunal correctionnel a estimé que la dépense avait été faite au bénéfice de la société Maohi Built et qu’elle était donc légale. Les deux prévenus ont été totalement blanchis.

Clarenntz Vernaudon reste cependant mis en cause dans les affaires des emplois fictifs de Gaston Tong Sang et dans l’affaire Pageau de fraude à la défiscalisation. « Je crois que nous nous revoyons bientôt », a d’ailleurs conclu le président du tribunal correctionnel de Papeete à l’adresse de l’ancien élu mardi matin.

Article précedent

Délégation à Paris : Un simple oral pour intégrer la fonction publique

Article suivant

Terrorisme: les jeunes, proies de choix des recruteurs du groupe EI

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Clarenntz Vernaudon relaxé dans le dossier Maohi Built