ACTUS LOCALESJUSTICE

Coco Deane condamné pour harcèlement sexuel

Le premier adjoint au maire de Arue, Jacques dit « Coco » Deane, a été condamné à 12 mois de prison avec sursis, 2 ans d’inéligibilité avec exécution provisoire, et au paiement de 1,2 million de Fcfp au titre du préjudice moral. Son avocat indique qu’il a l’intention de faire appel.

Le tribunal a rendu ce matin son délibéré dans l’affaire de harcèlement sexuel de la mairie de Arue. Le premier adjoint au maire, Coco Deane, avait lourdement poursuivi de ses avances la directrice des ressources humaines de la mairie, Hinarai Leboucher, notamment en l’inondant de SMS. Puis, devant son refus, il avait tenté de nuire à sa carrière.

https://www.radio1.pf/jacques-deane-ou-la-vengeance-de-leconduit/

Le tribunal estimant que Coco Deane a, par ses agissements, porté atteinte à Hinarai Leboucher entraînant des conséquences graves sur sa vie privée et professionnelle,  l’a condamné à 12 mois de prison avec sursis mais aussi à 2 ans d’inéligibilité avec exécution provisoire. L’avocat de Coco Deane indique son intention de faire appel.

Mais l’exécution provisoire signifie, en théorie, que l’appel ne sera pas suspensif et le premier adjoint au maire de Arue ne pourra pas se présenter sur une liste aux élections municipales de mars prochain. Il est à noter que le tribunal dans son délibéré a été au-delà des réquisitions du procureur de la République qui avait réclamé à son encontre huit mois de prison avec sursis.

En outre, Coco Deane devra verser 1,2 millions de Fcfp à Hinarai Leboucher au titre du préjudice moral, 213 000 Fcfp au titre des frais médicaux de la plaignante ainsi qu’une somme de 4 753 000 Fcfp à la CPS.

Article précedent

« Les Premières pluies de la mousson », le nouveau livre de de Rai Chaze

Article suivant

(Maj) L'électricité de retour sur tout Tahiti

3 Commentaires

  1. COROSOL
    26 novembre 2019 à 10h59 — Répondre

    Parfait, les jugements de toutes mauvaises actions de la part d’un élu (harcèlement sexuel ou moral, détournement de fonds publics, prise illégale d’intérêt, corruption et j’en passe) devraient être assortis obligatoirement d’une peine inéligibilité. Cela ferait du ménage et empêcherait peut être certains d’être tentés. Les citoyens veulent des élus « propres »

  2. simone grand
    27 novembre 2019 à 15h18 — Répondre

    Quelle chance de subir ça aujourd’hui car la femme harcelée est enfin considérée et ne subit pas en plus les ricanements de l’entourage professionnel voire les reproches de faire des manières au lieu de céder gentiment au supérieur emmerdeur et indélicat.

  3. 29 novembre 2019 à 5h15 — Répondre

    Comme par hasard, Coco se présentait face a Filip Schyle aux municipales… Il y en a un (soi disant ami de 25 ans) qui doit jubiler à l’annonce du verdict….Vive la politique…..

Répondre à Patricia Rossi Annuler la réponse.

PARTAGER

Coco Deane condamné pour harcèlement sexuel