ACTUS LOCALESECONOMIE

Collectif budgétaire n°3 : 37,6 milliards remis dans le circuit

Le 3e collectif budgétaire pour l’exercice 2020 présenté par le vice-président en commission de l’Économie et des finances sera soumis au vote de l’assemblée le 23 juillet.

Le vice-président de la Polynésie française, ministre de l’Economie et des finances, Teva Rohfritsch a présenté, vendredi, aux membres de la commission de l’Économie et des finances de l’assemblée de la Polynésie française la troisième modification du budget général et des comptes spéciaux pour l’exercice 2020.

Cette modification fait suite au collectif d’urgence voté le 26 mars dernier par l’Assemblée de la Polynésie française dont l’objectif était de concentrer les ressources budgétaires en faveur de la protection du Pays, confronté alors à la pandémie du Covid-19.

Rendu indispensable par la crise économique qui a suivi l’état d’urgence sanitaire, ce collectif budgétaire permet de compléter les moyens d’intervention du Pays auprès des particuliers et des entreprises, de soutenir le système de protection sociale et de rétablir des crédits indispensables au fonctionnement de l’administration.

Ce collectif budgétaire n° 3, qui s’élève, en dépenses réelles (hors écritures d’ordre), à 37,592 milliards Fcfp, dont 22,784 milliards Fcfp en fonctionnement et 14,808 milliards Fcfp en investissement, est financé par un prêt contracté auprès de l’Agence française de développement (AFD) garanti par l’Etat d’un montant de 28,640 milliards Fcfp, par les réserves budgétaires cumulées et des redéploiements de crédits.

Les membres de la commission de l’Économie et des finances ont approuvé le rapport relatif à la modification budgétaire qui devrait faire l’objet d’un examen en séance plénière par les élus de l’Assemblée de Polynésie française le 23 juillet prochain.

 

Article précedent

Le nouveau Fare Manihini ouvre ses portes

Article suivant

Les braises ardentes du umu ti ont fait sensation au Mahana Park

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Collectif budgétaire n°3 : 37,6 milliards remis dans le circuit