ACTUS LOCALESSOCIÉTÉ

Comment ont évolué les prix depuis le début de la crise ?

Malgré un léger rebond de +0.1% en septembre, l’indice des prix à la consommation a baissé d’environ 1% depuis le début de l’année. Principaux moteurs de cette évolution : le prix des transports, des communications et de l’habillement. En revanche, les produits alimentaire et l’alcool ont connu des hausses de prix ces derniers mois.

Chaque mois, l’ISPF calcule un indice des prix à la consommation (IPC) censé refléter les dépenses des ménages, que l’on parle d’alimentation, de logement, de loisir, de santé ou de transport. Les derniers chiffres, publiés dans le détail ce lundi, indiquent une très légère hausse de l’IPC entre les mois d’août et septembre. +0,1%, principalement du fait d’une augmentation des prix des services domestiques, difficile à expliquer, et, dans une moindre mesure, de l’alimentation. Des hausses en partie compensées par la baisse du prix des transports, notamment aériens.

Sur un an, l’alimentation en hausse, la téléphonie et le carburant en baisse

Sur le plus long terme, pourtant, l’indice des prix est à la baisse. L’IPC a ainsi perdu 1% depuis le mois de janvier, et donc depuis le début de la crise, soit à peu près ce qu’il avait gagné tout au long de l’année 2019. Mais cette pente descendante de l’indice général cache d’importantes variations. Comme celle des prix des produits alimentaires, en hausse de 2,5% depuis le début de l’année et de 1,7% par rapport au mois de septembre 2019. Le pain, les céréales, les produits de la mer, les fruits et les produits sucrés (chocolat, confiture, confiserie…) font partie des hausses les plus notables. L’alcool, du moins la bière et les spiritueux, ont aussi fait grimper l’indice, avec un bond des étiquettes de 3% depuis le début de l’année. La restauration ou de l’hôtellerie, très concernés par la crise de ces derniers mois ont vu leur coût augmenter de 1,6 à 1,7%, d’après l’institut. D’autres postes de consommation ont, au contraire, vu leur prix baisser en un an. C’est le cas de l’habillement, du carburant, et des services de téléphonie, dont les prix ont chuté de près de 10 points en un an, toujours d’après l’ISPF.

Article précedent

Recette du jour : Cookies au cacao et amandes

Article suivant

Covid : le lycée du Diadème fermé à partir de mercredi

2 Commentaires

  1. motook
    20 octobre 2020 à 8h40 — Répondre

    Alors là, c’est le bouquet. Il y a 2 raisons possibles à cette prétendue baisse des prix. 1 – Les statisticiens ne font pas leurs courses. 2 – La base de calcul est erronée (volontairement). Il faut cesser de nous affirmer que les prix baissent ou qu’ils n’augmentent pas alors que nous constatons le contraire à chaque passage en caisse. Dire qu’un prix baisse quand il augmente moins que l’année précédente est indécent. cela induit deux choses : 1 – Notre pouvoir d’achat continue à baisser alors que soit-disant les prix baissent. 2 – Le smig n’est pas réévalué puisque les prix n’augmentent pas, ce qui aggrave la fracture sociale et met la paix sociale en danger. Une troisième conséquence que tout le monde peut constater est que les mieux nantis (patrons de la grande distribution, des banques, des plus grandes entreprises) en augmentant leurs marges en période de crise économique s’enrichissent encore plus au détriment des consommateurs dont la situation devient de plus en plus précaire. Alors svp, revoyez le mode de calcul, revoyez le panier de la ménagère et pour une fois, soyez réalistes.
    Sans cela, vos statistiques bidon ne servent qu’à nous mettre en colère.

  2. sylvie
    20 octobre 2020 à 20h16 — Répondre

    ben voyons, on met les billets d’avion…. tout le monde peut se payer un billet d’avion ??? on voit que ces gens là ne font pas les courses ou bien ne regarde pas à la dépense ! perso sur les articles que je prends tous les mois, hausse de 100 à 200 F. jambon dinde le compagné : 5 tranches à 500 F ! quelle honte, il y a beaucoup de produits que je ne peux plus acheter suis retraitée ! tout le monde a constaté la grosse hausse des prix depuis le début de l’année, arrêtez l’arnaque

Répondre à motook Annuler la réponse.

PARTAGER

Comment ont évolué les prix depuis le début de la crise ?