EMISSIONSL'édito d'Alexandre TaliercioPodcasts

Complicité locale pour arnaqueurs étrangers – Edito 28/05/2020

Je ne sais pas pour vous mais je n’avais jamais à ce point été bombardé de propositions de prêts financiers sur les réseaux sociaux. A force c’est devenu connu que derrière ces offres trop belles pour être vraies se cachent des arnaqueurs pour la plupart basés sur le continent africain, donc moins de gens se font avoir mais quand même, il en reste … Cependant quelque chose de nouveau et d’inquiétant est en train d’arriver. Dans les 48 dernières heures ce sont sur internet des dizaines de groupes de discussion consacrés à l’échange autour de passions diverses ou de revente d’articles d’occasion qui ont été pris d’assaut … par des gens bien de chez nous.

Tout porterait à croire que des escrocs installés à l’étranger aient recruté localement des acteurs amateurs qui se filmant et se mettant en scène dans une vidéo de témoignage de prêt donnent du … crédit, à ce qui reste évidemment une supercherie. Ainsi, cette jeune polynésienne devenue une drôle de star des réseaux sociaux avec sa vidéo postée partout par un jeune garçon aux allures de petite frappe (dans le genre qui aime se prendre en photo avec des billets de banque) est en train de se mettre dans une situation très délicate.

Quelque part ça donne le vertige de se dire que ces jeunes qui ont manifestement accès à des technologies et à une connexion internet et donc à un accès universel à la connaissance et même à la surinformation se mettent pourtant, excusez-moi l’expression : dans une merde noire, mais alors bien comme il faut. Ils n’ont ainsi jamais entendu parler du délit pénal d’escroquerie et du fait que ce soit puni de 10 ans d’emprisonnement lorsqu’il est commis en bande organisée. Les amendes sont en outre absolument colossales.

Laissons le bénéfice du doute à ces petits jeunes, car dans d’autres contrées on peut avoir l’esprit vraiment tordu. Par exemple en leur ayant fait miroiter un prêt à condition qu’ils réalisent cette vidéo. J’ai envie de croire naïvement que des polynésiens modestes ne participeraient pas de leur plein gré à flouer d’autres polynésiens modestes. Ce sera à la justice de le déterminer. Il me semble en effet urgent de tuer le phénomène dans l’œuf et que le Procureur de la République et les forces de l’ordre s’intéressent à cela. Sans quoi immanquablement cela va faire des petits et engendrer des vocations dans les quartiers.

Je n’ai pas peur de me mouiller moi et de vous le dire, cette Madame Corine Andréa Leroy au bénéfice de laquelle notre Vahine témoigne, n’existe pas. Ne vous fiez pas à ses airs de quinqua zen franchouillarde et à sa photo de couverture qui montre l’enseigne d’une vraie banque, car derrière ce sont Jacques, Basil ou Mohammed qui se relaient pour vous retourner le cerveau.  Restez prudents et surtout ne suivez pas l’exemple de ces jeunes polynésiens qui plombent leur futur bien dangereusement …

Article précedent

Peine confirmée en appel pour DJ Fred

Article suivant

Cour d’appel : Puta’i Taa’e est bien coupable de diffamation

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Complicité locale pour arnaqueurs étrangers – Edito 28/05/2020