ACTUS LOCALESPOLITIQUE

Conflit autour d’une commission d’enquête sur l’énergie

RMA

Le dossier EDT déchaîne encore les passions. Vendredi les élus UPLD et Tahoeraa et les élus du Rassemblement pour une Majorité Autonomiste de la commission de l’équipement se sont échauffés sur deux résolutions et une délibération sur la mise en place d’une commission d’enquête sur le secteur de l’énergie. Les deux clans n’ont pas réussi à se mettre d’accord. Lundi après-midi le RMA s’est dit « déçu » des commentaires des élus de l’opposition sur les réseaux sociaux, brandissant le principe de secret professionnel dans le règlement des commissions.

Vendredi, la commission de l’équipement de l’assemblée de la Polynésie s’est réunie pour étudier deux résolutions. L’une portant sur l’implication de l’autorité de la concurrence pour la renégociation de l’avenant 17 à la convention de distribution publique d’électricité. L’autre portant sur la répercussion de la baisse du prix des hydrocarbures sur le tarif de la vente d’électricité par l’EDT. Les deux résolutions ont été rejetées par la majorité RMA. La commission s’est également penchée sur la mise en place d’une commission d’enquête chargée d’évaluer le processus de refonte du secteur de l’énergie, un texte présenté par l’opposition.  Mais la majorité a jugé les objectifs de cette commission pas « assez large » et à donc proposé la sienne qui donne « une analyse correct, précise et plus transparente » comme l’a indiqué lundi après-midi, l’élue RMA, Antonio Perez. « On avait trouvé un consensus entre les deux commissions d’enquête, on s’était accordé pour travailler en commun » affirme Antonio Perez.  Mais depuis les élus de la majorité n’ont pas apprécié les propos de l’opposition sur les réseaux sociaux. Des propos qualifiés de « communication négative, caniveau, poubelle » par Antonio Perez qui affirme que les élus de la majorité sont « déçus ».

La majorité incrimine particulièrement l’un des collaborateurs des élus UPLD de la commission. Selon la présidente du groupe RMA à l’assemblée, Sylvana Puhetini, une lettre a été transmise au président de l’assemblée pour faire respecter le principe de secret professionnel. La commission de l’équipement se réunit à nouveau mardi, et la majorité compte bien faire voter sa version de la commission d’enquête, tout en rappelant que « les portes sont toujours ouvertes ».

Contactée, la présidente de la commission, Tina Cross, a indiqué préférer prendre connaissance de l’ensemble des propos de la majorité avant de s’exprimer.

Article précedent

Le « Taapuna Girl » de Cicero disponible au téléchargement

Article suivant

Loi travail: retour du texte à l'Assemblée, manifestations dans la rue

1 Commentaire

  1. Léon Tautu Céran-Jérusalémy
    14 juillet 2016 à 20h34 — Répondre

    Sans rentrer dans la polémique, je voudrais simplement signalé que j’ai constaté en vérifiant ma facture qu’il y a bien eu une baisse du prix du KWH pour la tranche forfaitaire de 0 à 240 kwh, forfait qui auparavant était de 300 Kwh/mois !
    Sauf erreur de ma part, l’EDT, par ce tour de passe/passe a annuler cette baisse que souhaitait le gouvernement pour l’ensemble des consommateurs dont la consommation est supérieure à 240 Kwh, ce qui est le cas de nombreux foyers et ce qui explique l’ire d’un grand nombre !

    Le reproche qui est fait au VP devrait se tourner plutôt vers l’électricien , et nos élus devraient se pencher sur cette question qui me parait d’importance…

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Conflit autour d’une commission d’enquête sur l’énergie