EMISSIONSL'édito d'Alexandre TaliercioPodcasts

Contraception : Messieurs, à votre tour – Edito 12/12/2019


: cliquez sur ce pictogramme dans la vidéo ci-dessus pour activer les sous-titres synchronisés

Parfois quand je pose de manière tout à fait anodine la question : « Comment vas-tu ? » à des proches nées de sexe féminin, je me suis souvent entendu dire « tu ne sais pas la chance que tu as d’être un mec ». Soyons cash, ça pose tout de suite le décor car quand une femme vous dit ça c’est qu’elle fait allusion à des dysfonctionnements intimes qu’un homme n’est pas en mesure de connaître.

J’avoue, pour certains trucs, je suis en effet très très content d’être un gars. Mesdames je vous tire sincèrement mon chapeau notamment quand on réalise tout ce que vous êtes obligé de faire ou subir par rapport à nous. C’est vous qui devez penser à prendre la pilule tous les jours, à faire le suivi chez le gynéco, et j’en passe et des meilleurs, façon de parler, de tous ces « bobos » potentiels à soigner. Je ne reviendrai pas non plus sur la contrainte que représente le fait de gérer tous les tenants et aboutissants de vos menstruations et ce que cela implique. Je compatis parce qu’on ne s’en rend pas bien compte si on se contente de regarder les pubs à la télé où vos garnitures ressortent de leurs tests d’endurance avec un joli voile bleu …

Ballonnements, douleurs aux seins et à la tête, nausées, changement d’humeur, baisse de libido, prise de poids, font partie des effets indésirables des contraceptifs hormonaux comme la pilule. Pour les maîtriser, il faut parfois changer le dosage, ou modifier certains aspects de son quotidien, bref c’est ultra contraignant. Des contraintes donc dont les mecs n’ont pas à se soucier. Et si aujourd’hui je vous disais que ça pouvait changer ?…

C’est en train de sortir dans les médias sérieux depuis hier, moi je l’ai lu dans Le Parisien. Ainsi en Inde des chercheurs de l’Indian Council of Medical Research ont mis au point une méthode contraceptive masculine par injection. Elle devrait être disponible au premier semestre 2020. C’est une première mondiale. Tous les tests les plus poussés sont terminés, et le taux de succès de cette méthode est de 97,3 % sans aucun effet secondaire rapporté. Pour info c’est à peine moins que l’efficacité théorique de la pilule (99,7 %) ou celle d’un stérilet en cuivre (99,4 %).

Ce traitement contraceptif consiste à injecter un gel, directement dans les testicules. Aïe. Plus précisément dans le canal déférent qui permet aux spermatozoïdes de sortir. Une fois injecté, il les empêcherait de se déplacer et donc de féconder l’ovule. L’injection est réalisée sous anesthésie locale et efficace pour une durée de 13 ans, tout en étant réversible à tout moment à l’aide d’une seconde injection.

Bah alors messieurs, un peu de courage, quand on est pour l’égalité des sexes, faut assumer …

Article précedent

Répondeur de 7h30, le 12/12/2019

Article suivant

Le tirage de la Ligue des champions OFC effectué

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Contraception : Messieurs, à votre tour – Edito 12/12/2019