EMISSIONSL'édito d'Alexandre TaliercioPodcasts

Coronavirus : ça ou autre chose de toute façon … – Edito 28/02/2020

Quand l’info est sortie il y a précisément 8 jours et vu le contexte médiatique ambiant, je me suis dit qu’il valait la peine que je me mette en mode vigie et que je vois si l’écho qu’elle mérite lui était véritablement donné. Et bien un peu plus d’une semaine après donc, je ne suis pas dépité car quelque part je m’y attendais, à peu de chose près, ça a fait « pschitt ».

Le 20 février dernier 1000 scientifiques de toutes disciplines, faisant le constat de l’inaction des gouvernements face à l’urgence écologique et climatique, ont, dans une tribune parue dans le journal « Le Monde », appelé les citoyens à la désobéissance civile et au développement d’alternatives. 1000 savants, 1000 personnes pragmatiques se rebiffent et se mettent d’accord pour un message commun et pourtant je mettrais ma main à couper que moins de 5% de vous qui m’écoutez ou me lisez en avez entendu parler.

Démonstrations et chiffres à l’appui ils écrivent notamment que « l’objectif de limiter le réchauffement sous les + 1,5 °C est désormais hors d’atteinte, à moins de diminuer les émissions mondiales de 7,6 % par an, alors qu’elles ont augmenté de 1,5 % par an au cours des dix dernières années ». Ils s’insurgent notamment contre l’incurie des gouvernements qui se renferment dans une totale hypocrisie qui ne couvre même pas leur inconséquence.

A l’allure à laquelle le réchauffement de notre planète s’emballe nous nous retrouvons déjà face à un péril immédiat puisque comme ils le soulignent « Chaque degré supplémentaire renforce le risque de dépasser des points de basculement provoquant une cascade de conséquences irréversibles (effondrement de la banquise, dégel du pergélisol, ralentissement des courants océaniques… » 

A propos du dégel du pergélisol ou encore du permafrost, c’est-à-dire la fonte des sols gelés en permanence et imperméable des régions arctiques, l’épidémie du Covid19 – qui bien entendu est une des causes du manque de retentissement médiatique de cette tribune – risque de paraître tout bientôt comme un pauvre coup de froid.  Des millions de bactéries et autres virus pétrifiés dans les glaces depuis des millénaires vont revoir la lumière du jour et faire la connaissance de nos organismes absolument pas préparés à développer des anticorps pour les combattre.

Alors voyez-vous, ça en plus des catastrophes climatiques à venir avec la montée des eaux en perspective, ça doit vous permettre de recentrer vos peurs vers des motifs bien plus rationnels. La défiance et la méfiance des peuples ne devrait pas se concentrer sur les membres d’une ethnie en particulier, mais plutôt et sans répit, vers ceux qui nous dirigent.

Article précedent

Les listes des municipales dans l’attente des dernières validations

Article suivant

Gaston Flosse persiste et signe, il habite bien à Papeete

2 Commentaires

  1. rambaud rita
    29 février 2020 à 9h04 — Répondre

    bonjour
    il ne faut rien attendre des gouvernements
    le rechauffement climatique , l’ecologie, c’est notre affaire a tous, citoyens du monde
    c’est nous avec notre facon de vivre et de consommer qui sommes a l’origine de tout ce qui
    ne va pas dans le monde
    les sacs plastiques ne vont pas tous seuls a la mer, notre besoin irrepressible d’avoir le
    dernier i phone ou une enieme robe alors que le placard est plein a craquer
    nos voitures energivores
    etc..
    c’est nous qui devons changer notre mode de vie et notre mode de penser
    les gouvernements …… gouvernent …?????
    et nous , sommes nous juste la a regarder , a raler ou pouvons nous tous agir
    chaque petit geste compte
    7 milliards de petits gestes , c’est pas rien
    prenons nous par la main
    soyons des terriens responsables
    merci

  2. simone grand
    7 mars 2020 à 9h37 — Répondre

    merci Rita. Les gouvernements sont notre reflets et rien que ça.

Répondre à simone grand Annuler la réponse.

PARTAGER

Coronavirus : ça ou autre chose de toute façon … – Edito 28/02/2020