INTERNATIONAL

Cotisations chômage: Valls exclut "une taxation des plus hauts salaires"

Paris (AFP) – Le Premier ministre Manuel Valls a « exclu » dimanche, dans le cadre de la lutte contre les déficits du régime d’assurance chômage, de déplafonner les cotisations chômage des hauts salaires, lors du Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro. 

« Il y a des pistes que j’exclus, comme la taxation des plus hauts salaires. Je l’exclus devant vous », a déclaré le chef du gouvernement.

« Il y a des pistes sur lesquelles il faut travailler car, à partir d’un bon diagnostic comme le recours excessif aux contrats très courts dans notre pays, il ne faut pas trouver de mauvaises réponses cependant, qui dévaloriseraient le travail. Nous examinons toutes les hypothèses, nous en écartons clairement une », a-t-il déclaré.

Le chef du gouvernement a rappelé que les négociations sur l’assurance chômage, qui ont échoué en juin, sont « de la responsabilité des partenaires sociaux », et a estimé qu’une « solution négociée est toujours meilleure qu’une décision unilatérale et imposée ».

« J’en appelle donc à la responsabilité des partenaires sociaux, mais évidement s’ils ne trouvent pas d’accord, le gouvernement devra reprendre la main », a-t-il ajouté.

Alors que la ministre du Travail, Myriam El Khomri, reçoit depuis début septembre les organisations syndicales et patronales, Manuel Valls a dit envisager de réunir lui-même, avec la ministre, « l’ensemble des partenaires sociaux pour que chacun assume ses responsabilités ».

« Nous examinons toutes les hypothèses, nous en écartons clairement une, l’autre est examinée mais pas facile à mettre en oeuvre », a-t-il résumé, disant compter aboutir « avant la fin de l’année ».

Une source proche du dossier avait indiqué jeudi que le ministère du Travail envisageait de déplafonner les cotisations chômage des hauts salaires et de taxer les contrats courts, pour combler le déficit de l’assurance-chômage ou financer une prolongation du plan 500.000 formations en 2017.

M. Valls a par ailleurs estimé qu' »il n’y a pas de risque pour le paiement des indemnités chômage » car « la croissance contribuera progressivement à réduire ce déficit, et le meilleur moyen d’ailleurs c’est de faire baisser le chômage ».

Le Premier ministre Manuel Valls sur l'île de Groix au large de la Bretagne, le 1er octobre 2016. © AFP

© AFP LOIC VENANCE
Le Premier ministre Manuel Valls sur l’île de Groix au large de la Bretagne, le 1er octobre 2016

306b8df24db211e05f0445fcfbd41c82475a6e6d
Article précedent

Jamaïque et Haïti se préparent au passage de l'ouragan Matthew

8db0a6b80d87473603c46483eab8eefcd7d96baf
Article suivant

Alstom: réunion de travail mardi à Belfort, Valls promet de "sauver" le site

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Cotisations chômage: Valls exclut "une taxation des plus hauts salaires"