ACTUS LOCALESENVIRONNEMENT

Coup de chaud mondial sur le corail

Les scientifiques de l’agence publique américaine Noaa et de l’ONG Icri alertent sur un nouveau phénomène mondial de blanchissement des coraux, causé par les fortes températures enregistrées dans tous les Océans.

« Au moins 53 » pays sont concernés par un épisode mondial de blanchissement des coraux, le second de ces dix dernières années, alertent la Noaa, une agence publique américaine spécialisée dans l’observation des océans, et l’Icri, une ONG rassemblant des spécialistes des coraux. Ce « blanchissement de masse » est observé depuis février 2023, dans les trois bassins océaniques abritant des espèces coraliennes, l’Atlantique, l’Indien et le Pacifique. En cause, la hausse de la température de l’eau, qui engendre notamment du stress pour la zooxanthelle, une algue qui vit en symbiose avec les coraux.

Alerte aux Tuamotu

Dans la région, l’ICRI et la NOAA relèvent que « de vastes zones du Pacifique Sud » sont concernées, citant Fidji, le Vanuatu, Tuvalu, Kiribati et Samoa. Selon une carte mise à jour chaque semaine par la Noaa, la situation de stress est en effet très préoccupante dans le centre du Pacifique Sud, classé en Alerte de niveau 3 (sur cinq).

En Polynésie, les îles de la Société et les Australes se trouvent dans une zone classée « en vigilance ». La situation est plus inquiétante Marquises, classées en catégories « Warning » et aux Tuamotus-Gambier, placées en Alerte de niveau 1, voire de niveau 2 pour certaines zones. « Avec le réchauffement continu des océans de la planète, le blanchissement des coraux augmente en fréquence et en intensité », souligne le docteur Derek Manzello, coordinateur du programme Coral Reef Watch pour la NOAA. « Lorsque les épisodes de blanchissement sont suffisamment sévères ou prolongés, ils peuvent entraîner la mort des coraux », rappelle-t-il.

Article précedent

La Minute du Taote 15/04/2024

pompiers La Mennais
Article suivant

Faux incendie et vraie évacuation à La Mennais

1 Commentaire

  1. huguet
    16 avril 2024 à 8h07 — Répondre

    et cela va s’aggraver dans les années qui viennent ! mais une vaste majorité de la population mondiale , y compris celle directement concernée par le phénomene s’en fout royalement ! a Tahiti comme ailleurs ! un tout petit exemple , mais significatif ; garder le moteur de sa voiture allumé ,pour pouvoir garder la clim et bricoler son tel , parfois pendant des heures : son confort personnel face au réchauffement climatique a tres nettement l’avantage !!!!!!!!!!!!!!!

Laisser un commentaire

PARTAGER

Coup de chaud mondial sur le corail