ACTUS LOCALESNOUVELLE-CALEDONIEPACIFIQUE

Covid-19 : des projets de « bulles sanitaires » entre la Nouvelle-Calédonie, le Vanuatu et Fidji

Le Premier ministre vanuatais a annoncé une possible reprise des vols avec la Nouvelle-Calédonie, dès le mois d’avril 2021. Une « Tamtam bubble » dont la création n’a pas été confirmée à Nouméa. Le gouvernement calédonien étudie pourtant bien la possibilité de bulles sanitaires mélanésiennes, avec le Vanuatu ou Fidji.

Le premier ministre vanuatais Bob Loughman a annoncé vendredi la création d’une bulle de voyage entre le Vanuatu et la Nouvelle-Calédonie. Cette de « Tamtam bubble » entrerait selon lui en vigueur à partir du mois d’avril. D’après le chef du gouvernement, seule l’île d’Efate, où se trouve la capitale Port-Vila, serait d’abord concernée. Les autres îles de l’archipel vanuataise  – 83 îles, dont une soixantaine habitées, dont 4 seulement accueillent un hôpital – resteraient dans un premier temps interdites d’accès. Pour Bob Loughman, cité par Nouvelle-Calédonie la 1ere, la reprise des rotations avec Nouméa, « permettrait la reprise de l’activité économique dans la capitale, et notamment celle du tourisme, mais aussi aux étudiants vanuatais de pouvoir soit rentrer chez eux ou regagner leur université ».

La création de cette bulle n’est pourtant pas, pour l’heure, confirmée côté calédonien. Comme le relèvent Les Nouvelles Calédoniennes, le gouvernement de Nouméa a seulement annoncé, ce lundi, qu’il allait saisir la Communauté du Pacifique (SPC, dont le siège se trouve à Nouméa et le centre opérationnel à Suva) pour une « mission d’appui ». Il s’agira justement d’étudier, avec les services sanitaires du Caillou, la faisabilité d’une bulle sanitaire entre la Calédonie et le Vanuatu, mais aussi entre la Calédonie et Fidji. « Elles permettraient aux populations de ces archipels exempts de Covid-19 de voyager sans contrainte, comme cela se fait déjà avec Wallis-et-Futuna » note le quotidien calédonien.

Une démarche qui aurait été « validée par les membres du gouvernement lors de leur réunion de collégialité du mardi 16 février ». Avant, donc, l’élection du nouvel exécutif, à majorité indépendantiste et qui ne gère pour l’heure que les affaires courantes en attendant de choisir son président. Le Congrès, assemblée délibérante du Caillou, avait adopté en août dernier une délibération « qui autorise le président du gouvernement à négocier un accord avec les pays ou territoires du Pacifique en vue de la libre circulation sanitaire entre les pays exempts du Covid-19 » rappelle Les Nouvelles Calédoniennes.

Article précedent

La revue de presque de Nicolas Canteloup d'Europe 1 - L'intégrale du 22/02/2021

Article suivant

LA PASSION DU VIN 22/02/2021

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Covid-19 : des projets de « bulles sanitaires » entre la Nouvelle-Calédonie, le Vanuatu et Fidji