EMISSIONSL'édito d'Alexandre TaliercioPodcasts

Covid-19 en Polynésie : « même pas peur » – Edito 02/11/2020

Pour paraphraser celui qui est devenu populaire sur internet grâce à ses vidéos s’adressant aux « jeunes entrepreneurs », à la question que je posais vendredi matin et qui était de savoir si en Polynésie nous avions le luxe de « donner le temps au temps » avant de serrer encore la vis, force est de constater que celle-ci « a été vite répondue ».

Le Président du Pays et le Haut-Commissaire avaient donc convoqué une conférence de presse retransmise en direct partout, lors de laquelle il était question d’annoncer quelles seraient les adaptations à consentir par rapport au reconfinement national. On nous a ainsi présenté un bilan absolument catastrophique du taux d’infection à la Covid-19 en Polynésie. Des projections encore plus alarmantes sur ce que serait la situation au mois de novembre si la propagation n’était pas contenue ont été présentées. Il s’avère ainsi que nous dépassons de loin le taux national et celui de la Martinique qui a aussi été reconfinée, tout en nous hissant de la 4ème à la 3ème place mondiale. Factuellement la situation est donc encore plus périlleuse que lorsque le couvre-feu a été instauré. En foi de quoi ceci a été annoncé : (bruit du vent).

Du vent, c’est bien ça oui, allez, a peu de chose près si ce ne sont les « mesurettes » concernant les réunions. Les représentants des autorités locales et nationales se sont en définitive lancés dans une énième tentative de remobilisation citoyenne autour de la prise de conscience individuelle visant à sauver le collectif, bien qu’auparavant cela n’ait manifestement jamais porté ses fruits. Je tiens à rassurer certains de mes détracteurs, je ne suis pas atteint d’une variante du syndrome d’Hikkimori qui me ferait aimer et prôner l’isolement social et donc le retour au confinement à tout prix. On m’a juste toujours appris que lorsqu’il y avait un feu qui risquait de tout ravager, on devait se donner les moyens de l’éteindre avant qu’il ne devienne hors de contrôle et qu’il n’emporte tout.

Vue l’incroyable latitude qui est donnée à la Polynésie pour gérer cette crise sans précédent, on était en droit de s’attendre à ce qu’elle soit un poil plus audacieuse qu’en Métropole pour tenter des choses, puisqu’on dit vouloir absolument éviter le reconfinement. Cela pouvait être par exemple la consignation à domicile uniquement des personnes atteintes de facteurs sévères de comorbidité, l’extension du couvre-feu durant la journée pendant le weekend, et j’en passe. Mais là non, rien, ou si peu, en mode « de toute façon c’est de votre faute alors responsabilisez-vous ».

Pour conclure aujourd’hui je dirais que transposé à notre situation sanitaire tout ça me fait penser à une autre vidéo virale, un vrai comble de l’absurde, ça donnait ça, cadeau : « Si un jour vous vous retrouvez face à un terroriste, avec des armes à la main, prêt à vous tuer, prêt à vous égorger, et bien … méfiez-vous ! C’est un conseil, un conseil d’ami que je vous donne »

Article précedent

Journal de 7:30, le 02/11/2020

Article suivant

C KDO LE PACK SAMSUNG !

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Covid-19 en Polynésie : « même pas peur » – Edito 02/11/2020